Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

LA PASSION DU JEU DE SOCIÉTÉ !
Middle Ages
TEST
EXPRESS
Middle Ages
Fief dominant
a
A

Je suis bien trop jeune pour avoir connu Majesty. Mais ce que je peux vous dire, c'est que Middle Ages est une ré-implémentation de ce titre sorti en 2017 (#clown) qui a décidé de passer un gros coup de Polish sur son passé ... autant sur l'aspect visuel que sur le système principal de sélection !  

Exit le "tapis roulant" commun de cartes que l'on peut remonter en plaçant un ouvrier par carte, ici on a le droit à une mécanique proche de celui de Kingdomino, avec le déroulé d'une ligne de tuiles par manche, et la remise en jeu, à la fin de chaque tour, d'une nouvelle ligne de tuiles tirées au hasard en suivant l'ordre numérique imprimé dessus. 

Dans Middle Ages, la zone centrale se compose d'une grille de quatre lignes par colonnes de X tuiles (nombre de joueurs plus 1). Lorsqu'une manche débute, les joueurs prennent tour à tour la tuile sous leur Seigneur et doit placer ce dernier directement sur l'une des tuiles de la ligne suivante, sauf dans le cas des 4ème, 8ème et 12ème manche où l'on repart de la première ligne.

Le reste du gameplay suit le titre original, avec l'obligation de placer la tuile récupérée dans la rangée correspondante de son fief et déclencher ensuite l'effet spécial du domaine et la phase de revenus affichée, souvent dépendante du nombre de tuiles du même type que l'on possède déjà.

Pour en revenir aux effets de chaque domaine, ils sont plutôt variés.  

Le Champ et le Marché offrent des revenus par symbole spécifique présent dans son fief, quand le Rempart permet de réserver une tuile sur une ligne future, et le duo Eglise / Palais permet de rajouter des mini extensions à l'une de ses zones revenues. Les zones les plus taquines sont à chercher du côté du Moulin et de la Caserne, qui obligent vos adversaires ayant moins de tuiles particulières que vous de vous reverser 2 pièces d'or. 

Et c'est cette dernière qui gagne la palme niveau interaction, en forçant les vaincus à mettre au "cimetière" la tuile placée la plus à gauche et haut de leurs fiefs. Un effet cependant annulable grâce à l'effet du Village, qui permet d'aller replacer une de ses tuiles sans re-déclencher son effet (ce serait trop simple).

Vous l'avez compris, l'or est le nerf de cette lutte entre fiefs, et c'est celui qui en possède le plus à la fin des 16 manches du jeu qui l'emporte. 

Il faut savoir aussi que l'on procède à la résolution d'une carte événement toutes les quatre manches. Des cartes que l'on peut anticipée puisqu'elles sont tirées au hasard et placées face visible lors de la configuration.

Et autant le dire de suite, Middle Ages s'impose dors et déjà comme un incontournable tout public de cette année. Avec une poignée de règles (qui tiennent sur 5 pages bien illustrées), le titre arrive en effet à offrir un gameplay fluide et continuellement gratifiant capable de donner un vrai sentiment de satisfaction à tous les publics, du néophyte du jeu de société à un joueur plus chevronné cherchant un petit moment de détente entre deux titres plus consistants. 

Si comme évoqué plus haut je n'ai jamais joué au titre originel, j'ai nul doute que ce nouveau système de sélection apporte une réelle plus-value au jeu, en offrant un pouvoir d'anticipation bien plus élevé, en plus de rehausser habilement une composante interactive déjà bien présente avec les coups directs que l'on peut se faire au travers de certains tuiles.

Est-ce que les cartes événements auraient pu être un peu plus folles, afin de donner encore plus de crédit à des stratégies au long court, voir tout simplement obliger de modifier drastiquement sa façon de jouer malgré des effets de tuiles invariants ? Je pense que oui, et c'est peut-être là mon seul petit regret personnel côté "envie d'y revenir souvent" d'un Middle Ages au rythme effréné qui n'aura certainement pas besoin de cela pour plaire à la majorité grâce à son édition ... 5 châteaux !

Car comme évoqué plus haut, l'éditeur a ici mis le paquet. Des jetons joueurs sérigraphiés, des plateaux pliants, des éléments cartons extrêmement épais, un boîtage étudié au centimètre près, vos sens vont être véritablement en alerte. Et il faut aussi souligner l'incroyable travail sur les tuiles, qui bénéficient d'illustrations toutes uniques et de formes spécifiques donnant l'impression de réellement monter un puzzle en jouant !

Après avoir marqué le monde du jeu de société avec un monument de la construction de tableau qu'est Splendor, je ne suis pas loin de penser que Marc André n'est pas loin de faire coup double avec ce jeu s'attaquant sans vergogne à la draft de tuiles. 

Il aura fallu s'y reprendre à deux fois, certes (le précédent n'ayant pas convaincu tout le monde à en lire les anciens tests). Mais même s'il ne bénéficie pas l'effet de surprise et de la rejouabilité extrême de son modèle, Middle Ages a quand même tout pour devenir un amuse bouche savoureux de beaucoup de vos soirées ludiques familiales ou découvertes !

Merci à mon partenaire EspritJeu.com pour le prix préférentiel offert sur le jeu dans le but de réaliser un test détaillé.

N'hésitez pas à aller faire un tour sur leur boutique qui propose un catalogue complet, des prix attractifs et régulièrement de jolies promotions !
middle-ages
Éditeur(s)
Auteur(s)
Marc André
Illustrateur(s)
Claire Conan
Mécanique(s)
placement de tuiles
Nombre de joueurs
2-5
Date de sortie française
2024
Âge recommandé
10+
Durée de partie
30 min
GALERIE PHOTOS
David
par David
Mise en ligne : 26 mai
SOUTENEZ LE SITE
EN ACHETANT CE JEU SUR
acheter sur Playin
acheter sur Philibert
J'APPRÉCIE
Un travail d'édition et d'accessibilité incroyable
Un (nouveau) système de sélection très tactique
Des parties rythmées et rapides à jouer
Une interaction directe forte pas trop punitive ...
J'APPRÉCIE MOINS
... mais qui peut tout de même attiser les fortes susceptibilités
Des cartes événements qui auraient pu impacter davantage le gameplay
Pas d'insert amovible pour les pièces (fallait bien trouver un défaut d'édition !)
EN RÉSUMÉ
Si Middle Ages offre un gameplay sans étincelles ni surprises, il a le mérite de proposer de la draft de tuile ultra agréable, dynamique et universel, et ce sublimée par une édition incroyablement savoureuse. Cela me suffit amplement !
Livret de règles
désdésdés
Boîtage et inserts
désdés
Matériel
désdésdés
Ergonomie
désdés
Graphismes
désdés
Thématisation
désdés
Originalité
dés
Mécaniques
dés
9
/ 10
Valeur sûre du genre !
David
8

Le jeu en détail

Accessibilité livret de règles / ergonomie
Le livret est un modèle de prise en main, et absolument aucune difficulté en jeu malgré pas mal d'icônes différents. Chapeau bas.
Édition boîtage / matériel
Alors oui on pourra pinailler que le boîtage est tellement optimisé que le rangement n'est pas super funky. Mais c'est une goutte d'eau face à un travail d'édition général juste remarquable !
Art visuel graphismes / thématisation
Le jeu est vraiment aguichant visuellement, et je loue l'effort de faire des tuiles uniques et de rendre les effets des domaines cohérent avec le thème général.
Gameplay mécaniques / originalité
Ca marche de feu de dieu, mais cela reste un ancien titre avec une mécanique prise d'un autre jeu (donc pour l'originalité on repassera). Et pour la rejouabilité, j'aurai bien aimé un petit truc en plus arghh...
Complexité
étoile pleineétoile videétoile videétoile vide
Familial ou occasionnel
Mise en place
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Il y a cinq minutes de mise en place, lancez une devinette pour l'attente.
Prise en main
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Des règles basiques, simple à prendre en main.
Interactivité
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Indirecte et un peu directe
Hasard
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Un peu de hasard par des dés ou des cartes, loin d'être le facteur determinant.
Variabilité
étoile pleineétoile videétoile videétoile vide
Personnalisation disponible, mais qui impacte peu le gameplay. Le plaisir d'y revenir n'est pas à chercher là.

Retours de joueurs

Votre plaisir de jouer et envie d'y revenir À VOUS, en une note sur 10 !
Votre moyenne
-
Ma note
+
5
-

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)