Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

PARLONS JEU DE SOCIÉTÉ !
CRITIQUE
RETRO
Wasteland Express Delivery Service
Poor Lonesome Camion
par David
créé le 27 novembre 2020
Afficher les photos dans l'article ?

Je vais vous faire un aveu : Je suis un grand fan du genre pick & delivery. J'adore la mécanique de base, je trouve qu'elle permet à la fois de la stratégie, de la prise de risque, et offre de la tension à foison. Par contre j'ai un deuxième aveu à faire : Je n'ai pas encore trouvé mon Saint Graal du genre. Istanbul, Lords of Xidit, Star Wars Bordure Exterieure, Yokohama, ... j'en ai pourtant testé un paquet, mais aucun n'a réussi à me convaincre sur la durée, à me faire dire que je trouvais enfin le bon (sauf peut-être ce dernier).  

Alors quand j'ai entendu parler de Wasteland Express Delivery Service, du très gros jeu avec un thème bien creapy et geek comme il faut, il fallait que je m'en procure un exemplaire, et à moindre frais (pour éviter de me faire casser la gueule par madame). Ce fut fait cet été, et après quelques parties, je peux enfin vous donner mon avis... éclairé !

Un thermoformage premium !
Un thermoformage premium !

La grandeur du désert

Wasteland Express Delivery Service, c'est déjà un univers post apocalyptique omniprésent qui fleurte bon avec les grosses franchises jeux / ciné du genre. Je ne sais pas si celui-ci à un quelconque rapport avec la petite serie de jeux PC Wasteland, mais si tout comme moi vous appréciez Fallout, Borderlands et Mad Max, les souvenirs vont ressurgir par wagons entiers comme les classements à quatre semaines de la fin d'année (d'ailleurs, faudrait que je pense à faire le mien ...). 

Le jeu vous propulse dans un monde dévasté où le sable à remplacé l'espoir et le bonheur, les colonies désabusées les mégalopoles, et les pillards les bus de touristes asiatiques en goguette. Chaque joueur fait ici partie de la poste locale, et doit tenter de livrer et vendre des ressources au meilleur prix, réaliser des missions privées et remplir des contrats avant les autres pour se faire une place au soleil déjà bien brûlant.  

On peut croiser du monde dans les terres désolées ...
On peut croiser du monde dans les terres désolées ...

Et bien avant le jeu en lui même, ce qui va vous marquer, c'est le matos. La boîte c'est un vrai conteneur de cargo estonien. Énorme, débordante de composants, de tuiles, de cartes en veux-tu en voila, et qui intègre même des petits véhicules tous différents qui donnent envie d'être manœuvrés sur le plateau central en faisant des bruitages de moteur à la bouche.  

Et elle ne serait rien sans le thermoformage, juste incroyable, fait de multiples boîtes qui s'imbriquent parfaitement. Tout à une place précise, rien ne tombe même la boîte à l'envers. Le jeu se dégaine grâce à cela en un claquement de doigt, et il y a même des rappels de prix collés sur certaines "boxs" liées au marché des composants pour éviter de faire des aller retours dans les règles. La méga classe.

Les véhicules sont petits mais très bien détaillés
Les véhicules sont petits mais très bien détaillés

Bon par contre, si vous achetez le jeu neuf, prévoyez bien deux heures pour tout dépuncher, ranger chaque pièce à sa place, tellement il y a de choses à faire. Même moi qui voue une certain culte à la préparation (voir le titre du site), j'ai un peu vécu la fin comme le soulagement de finir un marathon sur les mains. 

Les compères Jon Gilmour (Dead of Winter), Matt Riddle et Ben Pinchback (Fleet, Back to the Future) ne se sont en tout cas vraiment pas moqués du monde, surtout qu'ils ont fait appel à Riccardo Burchielli, un dessinateur de bande dessinée italien plutôt talentueux (Vertigo Comics / DMZ), pour en mettre plein les yeux aussi côté illustrations.

Le plateau d'actions, le nerf de la guerre (des livraisons)
Le plateau d'actions, le nerf de la guerre (des livraisons)

Que l'on aime ou pas le trait du bonhomme, Wasteland Express Delivery Service a le mérite visuellement de sortir des sentiers battus. Certes il y a de l'hommage vraiment appuyé (limite plagiat). Le parti pris global old school combiné à un léger cell shading est un peu fort de café, surtout que certains composants paraissent vraiment fadasses en comparaison de la boîte ou les cartes du jeu. Mais l'ensemble marche vraiment bien, surtout que les auteurs ont fait le maximum pour donner une âme à leur univers.  

Un système de faction avec chacune ses croyances, ses principes et une histoire documentée si on s'y intéresse. Le grand empereur Torque et ses sbires, qui campent dans des enclaves ou arpentent les terres désolés en n'hésitant pas à vous attaquer si vous avez le malheur de passer à leur portée. 

Un marché boursier des ressources, qui peut rendre votre dernier achat aussi inutile que bénéfique en quelques tours. Un système de campagne scénarisée, pour ceux qui veulent enchaîner les parties comme dans un film. Non, vraiment, dans Wasteland Express Delivery Service, il y a de la vie, et cela est sublimée par l'écriture, caustique comme il le faut, et qui vous lâchera souvent un petit rictus .

Son camion évolue durant le jeu (et prend quelques dégâts en route)
Son camion évolue durant le jeu (et prend quelques dégâts en route)

La richesse de la solitude

Devant cette brique de contenus, cet univers doux dingue ultra détaillé, on pourrait craindre un jeu un peu prise de tête côté règles. En fait pas du tout. Le premier qui réussit à accomplir trois contrats l'emporte, point barre. 

Pas de salade de point ici, de règle sous-jacente qui dit que le deuxième joueur pique la victoire car il y a deux heures il a joué une carte champignon des bois nucléaire. Non, le déroulé de Wasteland Express Delivery Service est limpide comme de l'eau de cactus, même si j'avoue que se mater une vidéo règle rend le jeu dix fois plus simple à assimiler que le livret, qui a tendance à complexifier l'approche.

Le marché, un modèle d'ergonomie
Le marché, un modèle d'ergonomie

Le jeu se déroule en sorte de rounds, qui démarre toujours par le tirage d'une carte événement. Un round prend fin quand les joueurs ont joués tous leurs jetons action sur leur plateau personnel, à raison d'un par tour de jeu.

L'une des très grandes idées du jeu, c'est la gestion de l'élan de son camion. Le plateau personnel est conçu de manière a ce que ses rouages d'actions passent en priorité par la jauge de déplacement. Si le joueur décide de sacrifier ensuite ce jeton pour effectuer une action différente gratuite, il perd la vitesse accumulée depuis son dernier arrêt. De la logique "réaliste" pure, qui prend d'autant plus tout son sens dans un jeu de course.

Des ennemis parfaitement dans le thème
Des ennemis parfaitement dans le thème

Ces actions justement, ne sont accessibles pour la plupart qu'en s'arrêtant sur des lieux particuliers (chacun ayant sa "spécialité"). Récupérer ou valider un contrat, acheter ou livrer des marchandises, attaquer un avant-poste ou un véhicule ennemi pour le piller, effectuer l'action spéciale d'un lieu, ... on est sur du très classique dans le fond, mais pas sur la forme.

Le plateau personnel ne permettant d'accéder à certaines actions qu'un certain nombre de fois par round (il n'est possible de passer au marché qu'une fois par exemple), dans Wasteland Express Delivery Service, le plus dur ce n'est pas l'univers, mais la façon dont on enchaîne ses actions pour optimiser chacun de ses tours.

Factions, alliés, évènements... il y a pas mal de types de cartes différents
Factions, alliés, évènements... il y a pas mal de types de cartes différents

Et c'est là où le jeu peut-être clivant. Car malgré un thème plutôt "rugueux", un côté bac à sable où la liberté est de mise, Wasteland Express Delivery Service s'avère être en fait un jeu très solitaire, où l'interaction entre joueurs est quasi inexistante (sauf si on inclut l'une des règles avancées de la fin du livret qui permet de voler une ressource). 

Ceux qui aiment profiter d'un univers sans voir leur stratégie trop parasitée par les velléités de chacun seront aux anges avec ce jeu. Ceux qui s'attendent à souffrir autant qu'à réfléchir pourraient se sentir léser, surtout que les combats contre les ennemis de base, utiles et stressants en début de partie, deviennent complètement dispensables ensuite, voir limite risibles une fois le bon matériel acheté.  

Le jeu intègre un cours des denrées, à surveiller de près
Le jeu intègre un cours des denrées, à surveiller de près

Cela semble être un vrai choix d'auteur d'avoir privilégier la course à l'action, et on ne peut pas les blâmer vu la qualité global du jeu. Mais je me demande vraiment pourquoi ce thème alors, si on ne joue pas la carte du monde "dangereux" à fond. J'ai lu quelque part que la première idée était de faire un jeu de vikings dans l'espace. Saugrenue, mais peut-être plus fédérateur finalement. 

Car j'ai un souci réel aujourd'hui avec Wasteland Express Delivery Service : Je me demande bien avec qui je peux bien sortir ce jeu, même avec toutes ses qualités, maintenant que je l'ai imposé deux fois à mon seul groupe de joueurs assez tolérants avec mes goûts bizarres ? 

Un livret un peu trop dense pour ce qu'il a à expliquer
Un livret un peu trop dense pour ce qu'il a à expliquer

Une interaction qui s'avère trop froide pour des joueurs cinéphiles avide de sensations, un thème trop fort pour jouer avec mamie Huguette ou mes collègues de passage, la question reste en suspend chez moi. J'espère que vous ne vous la poserai pas.

wasteland-express-delivery-service
Editeur(s)
Pandasaurus games
Auteur(s)
Jonathan Gilmour
Matt Riddle
Ben Pinchback
Mécanique(s)
ramasser et livrer
Interaction(s)
blocage
vol
Nombre de joueurs
2-5
Date de sortie française
2019
Âge recommandé
13+
Durée de partie
90 min
ACHETER SUR
J'APPRÉCIE
Le thème trop cool
Les mécaniques de pick & delivery, du classique et efficace
J'APPRÉCIE MOINS
Le manque d'adversité et d'interaction, et qui ne collent pas avec le thème
La préparation de la boîte après achat neuf, une horreur !!!
EN RÉSUMÉ
Sur le fond, Wasteland Delivery Express est un excellent jeu du genre. Mais le jeu est trop sage par rapport à son thème et sa DA clivante pour que je puisse le conseiller à tous
15 / 20
Très bon jeu dans l'ensemble

Le jeu en détail

Complexité
Familial++
Il y a peut-être trop de règles à assimiler pour un joueur de passage. Mais l'apprentissage est plus complexe (surtout avec ce livret) que la transmission, des joueurs ayant déjà une petite culture ludique n'auront pas de mal à se prendre au jeu.
Interactivité
Légère
En plus du vol intentionnel (de ressources, de cartes) on peut faire exprès d'envoyer un ennemi sur un autre joueur. Un peu faible vu le thème très Mad Maxien du jeu.
Thématisation
La force du jeu
Le design peut ne pas plaire, mais le thème transpire par tous les pores du jeu, du matériel à l'écriture.
Originalité
Quelques subtilités intéressantes
Un bon pick & delivery avec un marché fluctuant, c'est du déjà vu, mais quand c'est bien fait ca reste toujours chouette.
Mise en place
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Il y a cinq minutes de préparation, lancez une vidéo youtube pour occuper les joueurs en attendant.
Prise en main
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Jeu accessible mais l'apprentissage prend un peu de temps, prévenez votre tablée !
Rangement
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Thermoformage au millimètre, du rangement qualité premium. La classe !
Rejouabilité
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Un jeu rejouable, si sortie avec parcimonie et en variant la tablée et le nombre.
La tablée idéale selon moi : Une tablée de 5 potes qui adorent le cinéma, aiment cogiter sans trop se taper dessus, afin que tout le monde profite au maximum des qualités du jeu.

Discutons du jeu

Vos notes (0)

Il n'y a encore aucun avis sur Wasteland Express Delivery Service. Donner votre avis ?

Affiliation et soutien

Si le contenu que je vous propose vous plait, n'hésitez pas à partager ses pages sur les réseaux sociaux et à passer par les liens commerciaux d'affiliation présents sur ces pages.

Tout achat réalisé par ce biais me permet en effet de toucher une petite commission sur la vente (totalement transparente pour vous), m'aidant à payer les frais de fonctionnement annuels et m'aider à continuer de tenir un site gratuit et totalement libre de publicité ! Un gros merci d'avance pour votre soutien :)