Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

TEST

Terraforming Mars : Expédition Arès

Panne de moteur ?
a
A

Terraforming Mars fait partie de ces jeux qui font clairement consensus dans la sphère ludique "experte". Un jeu riche, profond, doté d'une mécanique de cartes projets géniale, et qui sait immerger dans ses enjeux malgré une réalisation et un aspect visuel qui dès le départ accusait un peu le poids des années.

Alors quand Intrafin décide de proposer une version allégée pour le rendre accessible au plus grand nombre, tout en y adossant l'iconique mécanique de choix d'actions de la série "R" for the Galaxy, la promesse se montrait bien trop alléchante pour qu'une boîte n'atterrisse pas un jour sur ma table de test.

Mais le souci quand on a des attentes trop élevées, c'est que la déception peut l'être d'autant plus. Et pour être tout à fait honnête, j'ai bien peur que cette boîte ne fasse pas long feu dans ma ludothèque.

Comptez seulement quelques petites minutes pour vous préparer à un majestueux lancement !
Comptez seulement quelques petites minutes pour vous préparer à un majestueux lancement !

Pourtant, ce Terraforming Mars : Expédition Arès reprend tous les marqueurs indélébiles que l'on peut chérir du papa. Le but est toujours le même, rendre Mars habitable en amenant à la fois la température, l'oxygène et la couverture océanique à des niveaux supportables pour les bipèdes bipolaires que nous sommes. On prend toujours la tête d'un GAFAM stellaire dont on veut rendre l'influence la plus notable en NT (Niveau de Terraformation) en jouant des différentes ressources du jeu, à savoir Mega Crédits, plantes, chaleur, acier et titane.  

Et comme dans le jeu original, on retrouve des cartes, beaucoup de cartes ! 208 pour être précis, toutes uniques, que l'on va utiliser pour construire un moteur économique permettant d'améliorer la vie sur la planète rouge tout en générant un maximum de bénéfices et de points de victoire à différents niveaux (forêts, projets d'envergure, etc...).

Le choix de votre corporation va influencer vos ressources de départ et votre stratégie
Le choix de votre corporation va influencer vos ressources de départ et votre stratégie

Le premier gros changement (qui est aussi le plus remarquable) est à chercher du côté de la réduction de la taille du produit, inversement proportionnelle à la qualité de son matériel. Fini la grosse boîte sans thermo, les illustrations cliparts que ne renierait pas Outlook 98, la saga Terraforming Mars rentre enfin "physiquement" dans le vingt-et-unième siècle ludique, et cela fait du bien ! On a le droit ici à une production 3 étoiles, avec des cartes beaucoup plus épaisses, des boîtes de rangement pour les ressources ultra pratiques, et surtout des plateaux personnels double couche d'origine qui empêchent beaucoup plus les accidents fâcheux.  

Par contre, je ne comprends pas pourquoi le plateau général (affichant notamment les indicateurs de température et d'oxygène) n'a pas subit le même traitement, en proposant en plus une piste NT quasi inutilisable à plus de 2 joueurs. Ni d'ailleurs pourquoi il propose toujours la carte de Mars, vu que la composante conquête territoriale a complètement disparu du jeu.  

La phase (aussi fun au départ que vite laborieuse) de choix d'actions
La phase (aussi fun au départ que vite laborieuse) de choix d'actions

Car ici exit la ressource énergétique, le placement de tuiles, la construction de villes, les objectifs intermédiaires, Terraforming Mars : Expédition Arès simplifie drastiquement son gameplay pour se concentrer uniquement sur de la construction de tableau, via des cartes que vous allez pouvoir acquérir, revendre et conserver plus facilement que dans le jeu original.

Si avant vous étiez libres de les jouer quand vous vouliez (gros slash "pouviez"), les joueurs ont maintenant l'obligation de choisir secrètement une des cinq actions du jeu au début de chaque tour, avec toutefois la possibilité de jouer toutes celles qui auront été sélectionnées mais sans profiter de leur effet bonus.  

Le plateau de suivi général, le seul gros raté ergonomique du jeu
Le plateau de suivi général, le seul gros raté ergonomique du jeu

Quelles que soit les actions choisies, on les déroulent toujours dans le même ordre numérique, en "sautant" les phases qui n'auront trouver grâce d'aucun joueur à la table. C'est souvent la phase de développement (I) qui ouvre le bal, et qui offre à chaque joueur le droit de mettre en jeu l'une de ses cartes vertes en payant son coût et en respectant les éventuels prérequis. Ces cartes permettent généralement de générer des ressources lors de la phase de production (IV), le moment idéal (normalement) pour remplir son plateau personnel de crédits, plantes et chaleur. La phase construction (II) offre elle la possibilité de jouer des cartes rouges (aux effets immédiats) ou bleues, qui restent dans votre zone de jeu et dont on peut activer les effets lors de la phase d'action (III). Et si cette dernière permet aussi de déclencher des actions communes liées à l'amélioration de Mars ou de son scoring final, seule la phase recherche (V) offre l'opportunité d'aller piocher de nouvelles cartes projets.  

Un incroyable travail de contenu et d'illustration ont été fait sur les cartes projets, que l'on aime le style ou pas
Un incroyable travail de contenu et d'illustration ont été fait sur les cartes projets, que l'on aime le style ou pas

Comme évoqué plus haut, ce système de jeu est quasiment repris à l'identique de Race / Roll For The Galaxy, l'une des références du jeu de construction de moteur. Je n'ai bien sûr rien contre, s'inspirer des meilleurs n'est pas interdit et peut permettre d'accoucher de vraies réussites. Reste encore durant le processus à faire l'effort d'apporter sa touche tout en l'adaptant à ses particularités, ce que par contre le jeu rate dans les deux cas.

C'est mon premier gros bémol : Le jeu ne réussit pas à restituer l'intensité du choix des actions de son maître étalon. Je ne sais pas si cela vient du fonctionnement natif des cartes, du système de scoring pas adapté, du fait qu'on peut toujours réussir à faire des tours gratifiants, mais on ne retrouve pas dans Terraforming Mars cette pression de réussir à enchaîner correctement ses actions pour ne pas prendre un retard irrémédiable. Et le pire dans tout ca, c'est que cela va même jusqu'à alourdir et casser le rythme du jeu, a tel point qu'on laisse rapidement les tuiles numériques dans la boîte pour gagner un minimum de temps de plaisir.

Le livret et les aides de jeu font très bien leur boulot d'apprentissage
Le livret et les aides de jeu font très bien leur boulot d'apprentissage

Et ce qui n'arrange rien, c'est que Terraforming Mars : Expédition Arès coupe aussi un peu trop dans le "bon gras" de ce qui rendait les parties de TM aussi épiques. La draft cruciale des bonnes cartes, le jeu de patience pour faire monter les jauges au bon moment, le choix des bons emplacements sur Mars pour maximiser sa stratégie projets, ... tout cela disparaît au profit d'un jeu en simultané appréciable mais bien trop répétitif autant qu'il manque de passion.  

La disparition totale de l'interactivité, en plus de ne plus s'attacher (de gré ou de force) à des cartes tellement elles tournent dans nos mains durant la partie, finissent pour moi par achever mon envie d'y jouer, même si cela ne sera pas des défauts pour tout le monde. Des joueurs aimeront pouvoir profiter de ce "dynamisme forcé" tranquillement dans leur coin, et on ne peut pas les blâmer.

Si je loue le gros travail fait côté édition, il manque quand même quelques cm2 à la boîte pour être à l'aise (et ne pas défoncer les intercalaires censés classer les cartes)
Si je loue le gros travail fait côté édition, il manque quand même quelques cm2 à la boîte pour être à l'aise (et ne pas défoncer les intercalaires censés classer les cartes)

Et ce qui est fou, c'est que malgré tout ce fiel négatif, je pense que Terraforming Mars : Expédition Arès n'est objectivement pas un mauvais jeu. Son édition quasi parfaite, son système combinatoire assez riche et sa petite variété de stratégie appréciable, lui permettent aisement de se placer dans les engine builders les plus intéressants quand veut s'initier au genre. 

Mais personnellement, si on me demande de choisir entre une partie de Terraforming Mars : Expédition Arès ou l'un de ses deux illustres modèles, il n'y a malheureusement pas un jour où je le choisis lui. Et cela suffit amplement à me décider à le lâcher.  

terraforming-mars-expedition-ares
Editeur(s)
Auteur(s)
Jacob Fryxelius
Nick Little
Sydney Engelstein
Illustrateur(s)
Garrett Kaida
Andrei Stef
Naomi Robinson
Justine Nortjé
Nio Mendoza
William Bricker
Mécanique(s)
construction de moteur
Nombre de joueurs
1-4
Date de sortie française
2022
Âge recommandé
14 ans+
Durée de partie
60 min
Autres noms
Terraforming Mars : Ares Expédition
GALERIE PHOTOS
David
par David
créé le 24 mars 2022
SOUTENEZ LE SITE
EN ACHETANT CE JEU SUR
acheter sur Philibert
acheter sur Playin
terraforming-mars-expedition-ares
14 / 20
Jeu plaisant
J'APPRÉCIE
Une production (enfin) au niveau des standards actuels
Plus de 200 cartes projets toutes différentes
L'aspect gestion de ressources toujours aussi grisant
J'APPRÉCIE MOINS
Un aspect engine building un peu moins riche et passionnant que l'original
Un système d'actions vite lourd et répétitif
Un travail de colonisation qui se fait chacun sur son lopin de terre
EN RÉSUMÉ
Si ce Terraforming Mars : Expédition Arès propose une expérience allégée vraiment pas désagréable qui pourra plaire aux nouveaux venus dans la licence, ce nouvel opus n'arrive malheureusement pas à se hisser au niveau de ses deux modèles de cœur. Attention grosse déception possible si vous êtes un fan de l'original !

Le jeu en détail

Complexité
4 étoile(s)
Habitué
Plus ergonomique, plus simple à sortir, plus rapide à jouer, cette nouvelle mouture de TM reste quand même un peu trop exigeante pour un public peu habitué. Mais si vous avez des joueurs motivés, vous pouvez réussir à les convertir aux constructeurs de tableaux un peu exigeants !
Interactivité
1 étoile(s)
Infime
Le jeu intègre une phase de sélection d'actions qui demande un peu de "guessing" afin d'optimiser ses tours. Mais ce n'est ni indispensable ni une mécanique qui a un vrai impact dans un jeu profondément solitaire.
Thématisation
4 étoile(s)
Élevée
Cela a beau n'être plus "qu'un jeu de cartes", la magie TM fonctionne toujours un peu. L'espace, Mars, coloniser une planète et la modeler à notre image quand on a quasi déjà pété celle d'origine, il y a que ça de vrai !
Originalité
1 étoile(s)
Nul / très faible
Prenez deux jeux archi-connus. Mélanger les deux et vous obtenez le premier, mais en plus long et un peu moins bien !
Mise en place
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Très rapide, une à deux minutes de préparation.
Prise en main
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Quelques règles subtiles, il faut un tour pour assimiler le jeu.
Rangement
étoile pleineétoile videétoile videétoile vide
Boîte trop simpliste pour le matériel vendu.
Rejouabilité
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Un jeu rejouable, si sortie avec parcimonie et en variant la tablée et le nombre.

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)

acheter sur Philibert acheter sur Playin acheter sur Amazon
À propos    Politique de confidentialité    Conditions d'utilisation