Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

LA PASSION DU JEU DE SOCIÉTÉ !
betrayal-at-house-on-the-hill
CRITIQUE
Betrayal at House on the Hill
La maison surprise
par David
créé le 13 décembre 2019

Attendu depuis plus de quinze ans par des hordes de fans de l'original et des jeux d'épouvante, Betrayal at House on the Hill vient enfin de connaître une localisation de sa version deux (2013) en français. Mais est-ce trop tard pour succomber ?

Back to the future

Parlons tout de suite de la chose qui fâche : le matériel, qui est vraiment d'un autre âge (un mot poli pour dire à ch...). Figurines taillées à la serpe, illustrations et cartons cheap, ... on se croirait vraiment revenu au temps des Hôtel et jeux MB des années 80. 

Le pire, c'est que non content d'être moche, le jeu a une ergonomie déplorable : Les flèches curseurs sont tellement serrées qu'elles rayent les fiches personnages quand on les déplacent. Si vous aviez l'espoir de revendre le jeu, laissez tomber, vous êtes bon pour une décote de 90% rien qu'en dépunchant et jouant votre première partie.

Mais vraiment, comment est-ce possible de sortir un jeu aussi salement conçu en 2019, surtout dans un monde ludique qui n'a jamais été aussi concurrentiel ? Pourquoi ne pas profiter de la ressortie pour améliorer (même sommairement) les visuels du jeu ?

Mystères et boule d'euro. Mais clairement, c'est pas le matos qui vous fera acheter le jeu.

Les contes de la crypte

Par contre, côté mécanique, Betrayal at House on the Hill est clairement surprenant (dans le bon sens du terme).

Le jeu se compose de deux phases bien distinctes. Dans la première, tous les joueurs explorent le manoir, sans but précis. à la recherche d'objets et de rencontres (surnaturelles) fortuites. On lance les dés, on fait des tests d'aptitudes, ... c'est du classique, mais on prend plaisir à découvrir les pièces et les événements que l'on rencontrent sur notre chemin.

Jusqu'au moment où un mauvais jet de dés de présage enclenche une malédiction. Et là, c'est la mém.rde (en françois des années 80). Car on révèle alors un scénario pré calculé où souvent, un traître est désigné et aura pour mission de faire gagner la "maison" (et surtout l'un de ses occupants malveillants).

Avant le début du second acte, chaque groupe s'isole alors pour lire ses conditions de victoire, fomenter une stratégie, et tout le monde se retrouve ensuite autour de la table pour début du "vrai" jeu.

Destination fun(ale)

Et quel pied mes aïeux, quel pied ! Voilà comment on peut résumer cette deuxième partie. Ultra fun, incroyablement jouissive, vous allez vraiment vous croire dans un scénar' des pires séries B/Z des années 80. Le retour des morts vivants, The Ring, Halloween, Fright Night, ... vous ne savez jamais dans quel film vous allez débarquer, et la collaboration sera indispensable pour tenter d'échapper au vilain pas beau (désigné) de l'histoire.

Mais je préfère vous prévenir : si vous cherchez un jeu "carré", un défi qui vous permettra de mettre en pratique votre lecture du manuel de survie en monde hostile, retournez sur Atmosfear (le jeu en VHS de notre enfance), car là vous allez être déçu. On va pas se le cacher, Betrayal at House on the Hill doit beaucoup au hasard, et il vous faudra un peu de chance au tirage pour que le scénario vous offre l'expérience la plus optimale. Une maison à la disposition trop désavantageuse, un méchant trop dominateur car il a eu la chance d'avoir récupéré les bonnes caractéristiques et les bons objets pour son scénario, ... une partie peut vraiment vite tourner court. 

De plus, il n'est pas rare de rester bloqué sur une ambiguïté de règle, les scénarios ayant le don de contredire le manuel de départ. Ça plus la tonne de lancer de dés à effectuer durant la partie, cela peut vite freiner vos ardeurs... et casser légèrement l'ambiance.

Par contre,  si les planètes s'alignent, Betrayal at House on the Hill sait faire vivre ces moments grisants, hilarants et mémorables que seuls les excellents jeux narratifs arrivent à offrir. Impossible en jouant de ne pas sourire ou se sentir investi, surtout si on est fan du genre. Le moment où on découvre la mission, et qu'on fomente une stratégie avant le retour du "méchant", est peut-être la meilleure idée ludique que je n'ai jamais connue (sans exagérer).

Après oui, quand on fait les comptes, le jeu est assez inégal : Le premier acte est assez répétitif et peut s'éterniser, alors que le deuxième est très aléatoire est peut vite se terminer aussi vite qu'il a commencé.

Mais Betrayal at House on the Hill, c'est une expérience qui laisse à chaque fois une trace indélébile, où rien ne vaut plus que le plaisir que de jouer ensemble, découvrir la maison et son scénario et vivre la tension du début de second acte. Et surtout, à part la dynastie des jeux estampillées Cthulhu (Horreur à Arkham, Demeures de l'épouvante...), il n'y a pas beaucoup de jeux d'horreurs en français à ce point immersif et fendard. 

betrayal-at-house-on-the-hill
Editeur(s)
Auteur(s)
Bruce Glassco
Mécanique(s)
cooperatif
Interaction(s)
combat
negociation
Nombre de joueurs
3-8
Date de sortie française
2019
Âge recommandé
10+
Durée de partie
120 min
ACHETER SUR
J'APPRÉCIE
L'ambiance incroyable de série B que sait créer le jeu
Le nombre de scénarios qui donne envie de rejouer, encore et encore
Une deuxième phase qui peut être complètement dantesque ...
J'APPRÉCIE MOINS
... ou tourner court
Une première phase un peu chiante à refaire à chaque partie (mais absolument indispensable)
EN RÉSUMÉ
Betrayal at House on the Hill a énormément de défauts, mais il y a deux grandes qualités indéniables : Il est ultra fun, et il donne l'envie irrépressible de rejouer pour découvrir un autre scénario !
17 / 20
Une très belle réussite

Le jeu en détail

Complexité
Familial ou occasionnel
Le jeu étant "surprise" en phase 2, il suffit d'expliquer le concept et les 3 règles de la phase 1 pour jouer. Si votre public est adulte et n'est pas réticent au thème tout le monde peut jouer !
Interactivité
Élevée
En phase 1, on joue chacun dans son coin. Mais en phase 2, la partie coop / semi-coop se lance, et là pas le choix que de discuter et négocier si on veut l'emporter !
Thématisation
La force du jeu
Un jeu d'horreur faisant honneur aux meilleurs nanars du siècle dernier, on touche le haut du panier des ameritrashs !
Originalité
Un ou plusieurs ajouts marquants
Une phase de promenade solo, une phase narrative coop, si je me retenais pas j'aurai mis 5 direct !
Mise en place
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Il y a cinq minutes de préparation, lancez une vidéo youtube pour occuper les joueurs en attendant.
Prise en main
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Des règles basiques, simple à prendre en main.
Rangement
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Boîte un peu simpliste, mais ça fait le travail.
Rejouabilité
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Vous pouvez y jouer des dizaines de fois sans lassitude, assurement.
La tablée idéale selon moi : Des potes, des bières, une soirée de fin octobre bien choisie, c'est ça le bonheur mes aïeux !

Commentaires

Affiliation et soutien

Si le contenu du site vous plait, n'hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux et à passer par les liens commerciaux d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par ces liens me permet en effet de toucher une petite commission sur la vente (totalement transparente pour vous), m'aidant à payer les frais de fonctionnement généraux, investir dans des nouveautés à chroniquer et me permettre de continuer à proposer un site gratuit et totalement libre de publicité !


Un gros merci d'avance pour votre soutien :)

À propos    Politique de confidentialité    Conditions d'utilisation