Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

LA PASSION DU JEU DE SOCIÉTÉ !
Challengers
TEST
Challengers
Batailles et fond d'haine
a
A

On dit souvent que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs soupes. Mais je ne pensais pas qu'un jour un jeu de société basé sur le principe éculé de la bataille trusterait les tops ludiques de fin d'année. Et le pire, c'est que je suis pour une fois d'accord avec la majorité !

Ce trouble fête, c'est Challengers, un jeu de cartes jouable jusqu'à 8 qui vous envoie affronter dans un tournoi mondial tous les meilleurs spécialistes de capture de drapeau. Vous allez enchaîner 7 duels (en rencontrant plusieurs fois certains adversaires selon le nombre à table) dans le but d'amasser un maximum de fans, avant de voir les deux concurrents ayant eu le plus de groupies se rencontrer dans une grande finale.

Et ces fans, ont peut les obtenir de deux manières différentes : Soit par la capacité de l'une de vos cartes personnages, soit en remportant un trophée de match mis en jeu (dont la valeur augmente à chaque manche).

Quoi qu'il en soit, une rencontre fonctionne toujours de la même manière.  

Celui qui ne possède pas le jeton drapeau retourne des cartes de son deck (mélangé au préalable) jusqu'à ce que leur valeur accumulée soit au moins égale à celle de son adversaire. À ce moment-là, celui-ci renvoie les vaincus sur son banc en triant les cartes par nom (dans des slots placés sur le côté du tapis de jeu), puis contre-attaque en essayant de battre la dernière carte qui a finit par remporter le drapeau. Un jeu de ping-pong s'installe alors jusqu'à ce qu'un joueur n'a plus de cartes pour tenter de ravir le jeton drapeau, ou s'il est obligé de placer une nouvelle carte sur son banc et qu'il ne dispose plus de slot vide. Deux conditions qui signent alors sa défaite immédiate.  

Simplissime ? Clairement oui, et vous pourrez sans souci sortir le jeu avec n'importe qui, du pur néophyte à votre marmot qui sait à peine lire. Scripté ? Oui aussi, difficile à nier, car vous allez surtout retourner des cartes et agir mécaniquement. Mais cela n'empêche que ce Challengers n'est pas dénué de prise de décisions.

Les choix importants sont effectuées lors du recrutement. Ce que je n'ai pas dis, c'est que Challengers autorise les joueurs, avant chaque rencontre, de recruter jusqu'à deux nouvelles cartes lors d'un tirage de 5 cartes (avec Mulligan autorisé) effectué depuis l'un des trois paquets du jeu (A,B,C). Vous ne piochez pas où vous voulez, non. C'est votre carte de gestion du tournoi personnelle, tirée au hasard en début de partie, qui indique quel tas visé, en plus de vous imposer à quel tapis de couleur vous devez vous asseoir avant chaque affrontement. Notez que ces paquets proposent des personnages à la valeur et aux capacités allant crescendo, et qu'une petite configuration initiale oblige à retirer une couleur de carte de l'ensemble, affectant le pool de cartes sur lesquels vous pouvez tomber.

La construction de son deck est le vrai jeu dans le jeu, surtout que beaucoup de ces cartes viennent avec des capacités assez variées. Certains personnages proposent en effet des effets qui peuvent se déclencher immédiatement à l'achat, au tirage, lors de la perte ou du gain du drapeau. Mais aussi de façon permanente tant que la carte est sur le banc. Avec des effets de jeu qui se montrent assez variés, du gain de valeur sous conditions à la manipulation de son deck, avec quelques pouvoirs affectant directement votre adversaire direct.

Et indiscutablement, cela fait de Challengers un jeu aussi universel que terriblement amusant. Même à 2 ou 4, on se prend vite au jeu d'une compétition chaotique où le vainqueur final peut être résolument n'importe qui (pour preuve, j'ai gagné une partie en m'étant qualifié en final in extremis lors de la dernière manche et en ayant jamais battu l'autre finaliste lors des rencontres préliminaires ...). Mais c'est vraiment à 6 ou 8 que Challengers révèle son potentiel fédérateur avec, si joué avec les bons groupes, une ambiance sans commune pareille. Et un pouvoir de nuisance sonore qui rendrait jalouse n'importe quelle chanteuse québécoise des années 90/2000.  

Dans les deux cas, il ne faut pas s'attendre à avoir un contrôle absolu sur le déroulé des opérations. Le cœur du jeu reste de la bataille, et vous subirez davantage vos tirages que vous extasierez d'un achat de cartes réussi. Cependant, Challengers demande quand même à prendre quelques décisions dans la construction de votre deck, comme par exemple privilégier des cartes identiques pour avoir un banc moins vite rempli, optimiser au mieux une ou deux synergies offertes par des achats récents, profiter de la suppression gratuite de cartes pour avoir un paquet personnel restreint mais qu'avec des valeurs fortes, etc... des choix qui auront au final une vraie influence dans votre destinée.

Tout cela serait parfait si Challengers n'embarquait pas de vilains défauts. 

Le plus marquant est sa "patte" visuelle, vraiment pas dingue. Autant les petits tapis sont chouettes, les drapeaux en bois très sympas, autant beaucoup des personnages des cartes ne ressemblent pas à grand chose, et ne donnent surtout pas l'impression de jouer à un jeu d'affrontement. Et ça c'est sans parler de la boîte, pas du tout compréhensible (on joue au golf ?)...

Bien sûr, je ne remets pas en cause le parti pris thématique mi-BD mi loufoque, qui à le mérite de proposer autre chose. Mais ici le trop classique (des chiens, des personnages lambdas ...) côtoie le grand n'importe quoi (des capsules, ...), ce qui ne donne pas vraiment l'impression de monter une équipe prêt à en découdre.

L'ergonomie, elle, est aussi un peu douteuse. La présence de sabots et le thermoformage de la boîte très sympa sont un peu trop contrebalancée négativement par l'absence d'une vraie logique dans le rangement (où je mets les cartes en trop ?), une traduction approximative de certaines cartes, et des 1 et des 7 qui se ressemblent beaucoup trop. Celui qui a perdu un max de points lors de notre première partie quand on s'en ait rendu compte ne vous remercie pas ...

Mais le vrai problème est peut-être à chercher dans la mécanique générale. Le hasard prépondérant du tirage, le fait que l'on ne récupère au final que très peu de cartes (rendant vraiment moins fortes les effets sur la présence de types de symboles), des personnages "over cheatés" ... tout cela participe progressivement à creuser un vrai déséquilibre au fil des parties qui peut rendre "colère" certains forts caractères. Et ce qui est bizarre, c'est que l'on arrive souvent au bout en ayant l'impression de ne pas avoir profité de ses synergies, de tout juste commencer à s'amuser avec son deck. 

Mais le temps de quelques parties, on arrive tout de même à faire fi de tout ça. Car Challengers propose une découverte des cartes si fun, un concept général si stimulant et si frais, que l'on oublie vite que le jeu aurait pu avoir un gameplay plus riche, posséder une rejouabilité beaucoup plus affirmée.

Faite le découvrir à une tablée, et vous constaterez la même chose. Une première manche où le scepticisme côtoiera une certaine réticence à devoir lire autant de cartes. Puis des manches suivantes où vannes, cris de joies et de rages se mêleront à des sourires et de la mauvaise foi qui vous confirmeront que, oui, Challengers est un vraie bouffée d'air frais en ce chevauchement d'années.

challengers
Éditeur(s)
Auteur(s)
Markus Slawitscheck
Johannes Krenner
Illustrateur(s)
Jeff Harvey
Nombre de joueurs
1-8
Date de sortie française
2022
Âge recommandé
10+
Durée de partie
45 min
GALERIE PHOTOS
David
par David
Mise en ligne : 06/01/23
SOUTENEZ LE SITE
EN ACHETANT CE JEU SUR
acheter sur Playin
acheter sur Philibert
J'APPRÉCIE
Remettre au goût du jour la bataille, fallait y penser !
L'ambiance folle que peut créer le jeu à table
Un mode tournoi qui amplifie l'implication des participants
Les souvenirs que ravivent forcément une telle mécanique principale
J'APPRÉCIE MOINS
Un choix graphique pas assumé jusqu'au bout
La construction de son équipe qui manque de petites choses pour que l'on se l'approprie vraiment.
Est-ce que l'on a envie d'y revenir après les 2 ou 3 premières parties de découverte ?
EN RÉSUMÉ
Challengers a beaucoup de défauts, certes. Mais il a une qualité rare : Celle de pouvoir faire participer jusqu'à 8 joueurs à un tournoi de "batailles" déjanté dont vous reparlerez certainement des mois durant !
Livret de règles
(À VENIR)
Boîtage et inserts
(À VENIR)
Matériel
(À VENIR)
Ergonomie
(À VENIR)
Graphismes
(À VENIR)
Thématisation
(À VENIR)
Originalité
(À VENIR)
Mécaniques
(À VENIR)
10
/ 10
Jeu réference dans son genre !
David
8
jeu de société incontournable d'une ludothèque

Le jeu en détail

Complexité
pas de note
Si vous avez déjà joué à la bataille (avec des cartes, pas des oreillers ou des vieilles grenades trouvées dans le jardin), il ne vous restera plus qu'à assimiler les 6 mots-clés du jeu pour vous lancer. Un jeu du genre universel quoi.
Thème
pas de note
Oui l'idée est bonne de proposer d'embarquer n'importe qui dans un affrontement. Reste que c'est un peu mal exécuté, et que l'on ne se marre pas en se roulant par terre en voyant beaucoup de cartes.
Originalité
pas de note
Sur le papier, il y a rien de novateur. Mais en partie, on se dit que c'est tellement simple et malin que l'on aurait voulu avoir l'idée avant (même si on est pas auteur de jeu). Un titre qui pourrait faire des petits rapidement.
Mise en place
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Il y a cinq minutes de mise en place, lancez une devinette pour l'attente.
Prise en main
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Des règles basiques, simple à prendre en main.
Rangement
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Inserts et boîte bien adaptés, jeu qui se sort et range rapidement.
Variabilité
étoile pleineétoile videétoile videétoile vide
Personnalisation disponible, mais qui impacte peu le gameplay. Le plaisir d'y revenir n'est pas à chercher là.
La tablée idéale selon moi : Plus on est de fous, plus on rit (surtout avec des loustics comme vous). Par contre oubliez les combinaisons impaires et le jeu solo, vous vous gâcherez beaucoup du fun du jeu.

Retours de joueurs

Votre plaisir de jouer et envie d'y revenir À VOUS, en une note sur 10 !
Votre moyenne
8
Karrde
Karrde
8
Ma note
+
8
-

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)