Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

TEST

Guyenne

Guyenne !
a
A

La Fédération des Chemins de la Guerre de Cent Ans, cela vous parle ? C'est pourtant une jolie association qui se bat depuis 2011 pour la conservation et la valorisation d'une trentaine de sites médiévaux situés entre le sud du Berry et le nord du Limousin, entre l’est du Poitou et l’ouest du Bourbonnais. Un espace frontalier entre le Royaume de France et l’Aquitaine anglaise historiquement dense qui a connu d'âpres combats durant le XIVème siècle.  

Et si Guyenne est longtemps été un cri de guerre féodal utilisé durant cette guerre historique, c'est désormais le nom d'un jeu d'affrontement avec des cartes qui a, à terme, vocation à promouvoir ces lieux touristiques. Un projet avec un but légitime, un engagement plus que respectable, en plus d'être la belle histoire de fans de jeux de société essayant d'allier leur passion à leurs convictions. Mais suffisant pour en faire un jeu qui compte dans le paysage ludique ?

La mise en place de Guyenne s'effectue en 1 minute chrono !
La mise en place de Guyenne s'effectue en 1 minute chrono !

C'était pas ma guerre

Ce qui est certain, c'est que Guyenne est un jeu très accessible qui met aux prises deux joueurs pour la conquête de cartes châteaux, situés en ligne entre les deux rivaux. Si un joueur arrive à récupérer le bénéfice des six forteresses avant qu'une pioche personnelle est vide une deuxième fois, il l'emporte instantanément. Sinon, un décompte de points est fait en prenant en compte les châteaux conquis, plus les cartes encore disponibles en main et dans son propre deck de cartes.

Et la dépense de ses cartes troupes est un enjeu plus crucial qu'il n'y paraît dans Guyenne. Chaque joueur débute en effet son combat avec une pioche de 20 cartes allant de 2 à 5 à l'effigie de son camp plus un héros (français ou anglais), et doit gérer continuellement l'envoi de ses troupes sur le champ de bataille même s'il remet sa main à niveau (5 cartes) à chaque début d'un tour.  

Un tour, justement, se compose de deux phases. Lors de la première, la phase de déploiement, chaque joueur doit placer tour à tour autant de cartes face cachée qu'il le désire devant l'un des châteaux de la ligne de front. Si le château est neutre ou appartient à son ennemi, il est considéré comme attaquant, et doit placer ses cartes dans le prolongement de la carte château (sens "portrait"). Sinon on considère que le joueur tente de défendre son château, et il doit alors "engager" ses cartes, dans le sens "paysage".

Une première offensive du tour qui tourne en ma faveur (merci mon héros !)
Une première offensive du tour qui tourne en ma faveur (merci mon héros !)

Quelque soit le statut du joueur qui vient d'agir, son adversaire doit répondre immédiatement en mettant des cartes face cachée en face du même château, en suivant les mêmes règles de pose pour déterminer s'il est attaquant ou défenseur du lieu.

Une fois que deux châteaux se voient contestés, vient la phase de résolution de combats. Pour chaque château attaqué ce tour ci, l’attaquant retourne la ou les cartes qu’il a jouée(s). Le défenseur a lui le choix de révéler la valeur de ses cartes ou d'abandonner le combat en les défaussant directement. Celui qui réussit à obtenir la plus grande valeur ou joue son héros gagne le bénéfice de la propriété s'il ne l'avait pas déjà (en tournant la carte du château pour avoir la flèche pointant vers son camp), tout en écartant définitivement du jeu sa carte la plus forte s'il était attaquant et venait de conquérir un château dirigé par l'autre joueur.  

On défausse ensuite toutes les cartes suivantes, la tuile premier joueur change de sens, et on repart sur un nouveau tour jusqu'à arriver à l'une des deux conditions de fin de parties vues plus haut. 

Des illustrations qui
Des illustrations qui "collent à l'époque" pour une qualité de cartes par contre bien actuelle

La Guyenne, ça vous gagne ?

Si Guyenne est un jeu à la mécanique de base aussi simplissime à comprendre qu'à mettre en œuvre, elle n'est pas dénuée d'intérêt tactique. Dans ce jeu, il va falloir autant compter sur sa capacité à garder le compte des forces vives de son deck (les matheux apprécieront) que de tenter de lire en toutes circonstances le jeu de son adversaire, bien décidé à ravir au plus vite les 6 châteaux avant vous.

Et vu l'objectif final, Guyenne est un jeu où la qualité du bluff et de la désinformation visuelle font souvent la différence entre le vainqueur et le vaincu. 

Jouer votre héros dans un lot de 3 cartes de faible niveau ou remporter une place forte avec un maximum de petites cartes sont quelques exemples de ces coups de maître qu'il va falloir bien négocier durant la partie, surtout quand on voit fondre au fur et à mesure son deck comme neige sur un champ de bataille piétinés par des chevaux en furie.  

L'idée des cartes règles est bonne, mais manquent de visuels pour s'imprégner de l'ensemble
L'idée des cartes règles est bonne, mais manquent de visuels pour s'imprégner de l'ensemble

Savoir ne pas trop "dépenser" ses cartes fait partie d'un apprentissage de longue haleine, souvent traître lors de premières joutes qui n'arrivent pas à une victoire franche. Mais clairement, cette montée en compétence se montre gratifiante quand, au fur et à mesure de parties courtes et incisives, on commence à prendre la mesure d'un adversaire en sachant doser parfaitement ses coups, même devant un château ultra stratégique.  

Reste que si le plaisir ludique de Guyenne est là (autant mon fils de 11 ans qu'un pote ont pris plaisir à s'y essayer avec moi), je pense que Guyenne aurait du mal à s'imposer en boutiques face à des jeux d'affrontement similaires qui ont pour eux des illustrations plus vendeuses, des livrets de règles plus visuels et une variabilité davantage affirmée favorisant leur rejouabilité.

Passé l'aspect hasardeux du tirage (logique au vu du type de jeu), on pourra regretter l'absence de petits leviers mécaniques optionnels (des capacités uniques activables sur chaque château, des cartes avec des "pouvoirs" ...) qui permettraient de renouveler l'expérience après plusieurs parties de chauffe.

Des cartes, un paquet à la dimension totale, on ne peut pas faire plus pratique
Des cartes, un paquet à la dimension totale, on ne peut pas faire plus pratique

Par contre, ce qui est sûr, c'est que l'on ne peut reprocher ni à Guyenne sa qualité de fabrication (les cartes sont d'excellente facture), ni à ses deux auteurs l'amour qu'ils portent à leur jeu et à cette région autochtone reculée du monde (quand on est Alsacien, tout ce qui est en dehors de sa région est hostile ... :p). Au delà du background historique disséminé au dos des cartes châteaux, Laurent et Jean-Baptiste Journaux mettent tout en œuvre sur les "internets" pour prêcher la bonne parole autour de La Fédération des Chemins de la Guerre de Cent Ans, et faciliter l'accès à leur jeu, via moult vidéos et règles illustrées. 

Alors c'est sûr, un joueur qui ne cherche qu'à acquérir le meilleur jeu d'affrontement 1 vs 1 ne se tournera pas forcément vers Guyenne. Mais il y a des projets qui méritent d'être mis sur le devant de la scène, des auteurs qui méritent d'être soutenus, pour le cœur qui les anime, pour leur passion qui donne envie de les suivre. Et surtout pour cet amour de la France et cette fraternité qui se perdent malheureusement beaucoup trop en ce moment, que ce soit à tous les étages de la fusée Bleu - Blanc - Rouge, ou dans tous les recoins de nos rues.

[Complément d'infos ]

N'hésitez pas à visiter le site officiel pour connaître les points de vente du jeu, télécharger les règles au format PDF ou jeter un œil à la présentation vidéo de Guyenne !

Et pour les auteurs en herbe, un post recensant des vidéos très intéressantes sur l'évolution du jeu Guyenne, du prototype au jeu final !

Un grand merci à Laurent Journaux (l'un des auteurs du jeu) pour l'envoi d'une copie de révision. En échange d'un avis détaillé dont (bien sûr) tous les mots sont les miens !
guyenne
Editeur(s)
Auteur(s)
Laurent Journaux
Jean-Baptiste Journaux
Illustrateur(s)
Romain Boyaud
Mécanique(s)
affrontement
Nombre de joueurs
2
Date de sortie française
2021
Âge recommandé
8 ans+
Durée de partie
20 min
GALERIE PHOTOS
David
par David
créé le 11 janvier 2022
guyenne
14 / 20
Jeu plaisant
J'APPRÉCIE
Une mécanique de base accessible à tous
Des parties courtes et dynamiques
Une composante bluff vraiment gratifiante sur de bons "mauvais-coups"
La passion historique derrière le jeu
J'APPRÉCIE MOINS
Le manque de petites subtilités mécaniques pour prolonger l'expérience
Un aspect visuel qui ne plaira pas à tout le monde
EN RÉSUMÉ
Porté par un projet fédérateur et ultra respectable, Guyenne est un jeu d'affrontement tout public agréable et sans fioritures. Il y a des jeux plus complets sur le marché bien sûr, mais si vous voulez soutenir la belle initiative des deux auteurs, il ne faut pas hésiter !

Le jeu en détail

Complexité
2 étoile(s)
Familial ou occasionnel
Quelques règles régissant la pose et les combats, un jeu qui s'installe en une minute chrono ... un jeu pour tout le monde, du grand enfant de 8 ans à votre grand mère de 86 ans !
Interactivité
4 étoile(s)
Élevée
Qui dit jeu d'affrontement et de prise de positions en 1 contre 1 dit ... qu'on va quand même pas jouer dans son coin tranquilou bilou !
Thématisation
3 étoile(s)
Moyenne
Le thème fonctionne avec ces mécaniques d'affrontement, c'est une certitude. Reste que l'aspect visuel et le manque de variété dans la représentation des châteaux et des troupes peuvent bloquer un peu l'immersion.
Originalité
1 étoile(s)
Nul / très faible
Une ligne de front à conquérir, du 1 contre 1 avec de la comparaison de cartes avec des valeurs, on est sur des terrains balisés qui ne décontenanceront aucun connaisseur du genre !
Mise en place
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Très rapide, une à deux minutes de préparation.
Prise en main
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Des règles basiques, simple à prendre en main.
Rangement
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Inserts et boîte bien adaptés, jeu qui se sort et range rapidement.
Rejouabilité
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Un jeu rejouable, si sortie avec parcimonie et en variant la tablée et le nombre.
La tablée idéale selon moi : Cela ne surprendra personne si je dis que Guyenne à 2, c'est mieux. Et pour l'adversaire, vous avez le choix des armes, tout est possible !

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)

acheter sur Philibert acheter sur Playin acheter sur Amazon
À propos    Politique de confidentialité    Conditions d'utilisation