Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

PARLONS JEU DE SOCIÉTÉ !

Hadara One Punch Game

Editeur(s)
Zman Games  
Nombre de joueurs
2-5
Date de sortie française
2019
Âge recommandé
10+
Durée de partie
60 min

Hadara est un petit jeu de développement et de draft de cartes qui vous met au défi de créer la civilisation la plus prospère en moins d'une heure de temps de jeu.

Comme beaucoup l'ont déjà dit avant moi, on ressent en jouant à Hadara une grosse parenté avec des jeux mythiques comme Seven Wonders et Splendor. Clairement, le jeu ne s'en cache pas, jusqu'à sa couverture de boîte (hideuse) reprenant les cinq couleurs de base flashy du classique de chez Days Of Wonder. Mais ce serait dommage de se refuser à un jeu qui tente de dépoussiérer des classiques, surtout quand il réussit à remporter certains de ses paris.

Logicivilisation.com

Avant d'en venir aux règles, j'aimerai vraiment saluer l'ergonomie générale du jeu. Que ce soit le thermoformage de la boîte vraiment pratique, l’iconographie ultra claire, les trous pour certains pièces dans les plateaux individuels ou le concept des jetons "+10" qui s'encastrent, Zman Games a mis le paquet pour le confort des joueurs. Il manquerait juste un système de double niveau pour les pistes d'influence (pour contrer le coup de vent dévastateur) pour que l'édition soit irréprochable, et j'espère que certains éditeurs en prendront vraiment de la graine à l'avenir.

Côté mécanique, le jeu se déroule sur trois "époques", et chaque ère se découpe en deux phases de draft distinctes. 

La première phase consiste à piocher, à tour de rôle, deux cartes d'une même pile de couleur face cachée du plateau commun, en conserver une, et mettre l'autre face visible dans la pile de défausse appropriée. Ces piles ont une certaine importance pour la suite, car durant la deuxième phase, chaque joueur doit y piocher à tour de rôle un certain nombre de cartes (en ne pouvant prendre que celle la plus haute disponible). 

La logique derrière tout ça est ultra classique. Chaque carte récupérée peut soit être achetée, en payant le coût indiqué sur la carte, soit être revendue, afin de remplir sa trésorérie. Chaque carte conservée est alors placée sous son plateau personnel, en phase de la couleur correspondante, et on applique ses effets, qui permettent la majeure partie du temps d'augmenter l'une de ses quatre pistes de développement. 

Chaque phase est suivie d'une phase de revenu, où l'on va récupérer la somme correspondante à sa piste jaune de finance, et deux autres phases, où l'on va pouvoir récupérer divers points de victoire ou des bonus en fonction de nos avancées sur certaines pistes (dont les deux principales, la rouge -militaire- et la bleue -culture-).

Encore du très classique donc, ce qui n'empêche pas Hadara d'offrir deux "nouveautés"  appréciables. 

La première, c'est la présence sur le plateau central d'une roue reprenant les icônes de chaque joueur. Cette roue, qui doit être tournée d'un cran à chaque fois qu'un tour de table a été fait en phase A, oblige chaque joueur a piocher dans la pile attenante à son icône. Alors attention, n'attendez pas une révolution tactique : Ce système permet surtout d'organiser les différentes pioches, et d'éviter que les joueurs se trompent. Mais il le fait bien, et cela participe grandement à fluidifier le jeu.

La seconde, c'est la présence d'une piste alimentation, qui oblige les joueurs à toujours avoir une "nourriture" par carte acquise en phase B, au risque de devoir défausser des cartes en surplus et de perdre de precieux points de développement. Pour le coup c'est vraiment un super ajout, car cela ajoute une part d'anticipation et un certain stress qui pimente une course aux points où on joue il est vrai un peu chacun dans son coin.

Rejouabilitézéro.fr ?

Le gros point fort d'Hadara selon moi, c'est sa fluidité. Grâce à ses bonnes idées (dont la roue), quasiment l'ensemble des différentes phases de jeu peuvent se jouer en simultanée, ce qui offre un confort de jeu et un plaisir décuplés. Hadara dépasse clairement 7 Wonders sur ce terrain-là, et il est presque difficile de revenir à "l'original" après avoir testé le petit nouveau.

Le revers de la médaille, c'est que l'on ne prend pas forcément le temps de "profiter du paysage", et le jeu peut vite sembler très mécanique pour certains, surtout que les illustrations plutôt passe-partout et le thème ultra plaqué (qui ne fait même pas l'effort de proposer quelque chose de nouveau) n'aident pas l'immersion.

Ce défaut ne sera bien sûr notable que pour les joueurs (comme moi) qui aiment se sentir un minimum plongé dans une ambiance. Les mécaniques restent bien là, et les fans d'eurogames ou de jeux "abstraits" n'en auront clairement cure.

Ce qui est certain en revanche, c'est que tout est fait dans Hadara pour favoriser l'optimisation et le développement de combinaisons. Chaque carte d'une couleur déjà acquise permet de payer un sou de moins une carte de cette même couleur. On peut aussi acquérir des cartes ou des médailles qui permettent de multiplier les points de victoire en fonction d'une couleur ou d'une combinaison particulière. 

Le jeu autorise plusieurs leviers de développement, de tester plusieurs stratégies. Lors des premiers tours, on se sent pousser des ailes, car on a vraiment l'impression d'avoir en main un jeu qui autorise toutes les tactiques possibles.

Et c'est finalement l'effet inverse que je déplorerai le plus dans Hadara. Malgré sa richesse apparente, le jeu n'autorise en vrai que deux stratégies notables : Soit la piste bleue, soit la piste rouge, les deux autres ne servant en fait qu'à avoir le minimum requis pour jouer convenablement. Et ce qui me chagrine le plus, c'est qu'il existe dans Hadara une stratégie plutôt simple (liée aux médailles d'or) qui est quasiment inévitable si on ne veut pas se prendre une déficit de 50 points face à ses concurrents en fin de partie. 

C'est vraiment dommage, car la présence des cartes violettes (liées aux points de victoire) et les différents bonus semblent promettent beaucoup quand on débute sa première partie. Mais la plupart sont finalement quasi-inutiles.

Hadara est donc un demi-échec pour moi. Il avait tout pour être excellent, en mixant habilement des qualités que l'on retrouvent dans deux de ses influences majeures. Mais il loupe le coche en dérapant sur deux axes importants, l'immersion et surtout le plaisir d'y revenir, et de sentir que le jeu a encore des surprises à nous offrir.

par David
créé le 27 février 2020
Auteur(s)
Benjamin Schwer
Illustrateur(s)
Dominik Mayer
Mécanique(s)
draft de cartes
Interaction(s)
blocage
Vérifier le prix sur
J'AIME
Un jeu aux règles fluides et simples d'accès
JE N'AIME PAS
Une stratégie évidente dès la première partie
Difficile d'y revenir tant on a l'impression d'avoir déjà joué à ce type de jeu plusieurs fois
EN RÉSUMÉ : Hadara intrigue au départ par sa belle revisite du jeu de draft de civilisation, mais déçoit quand on se rend compte qu'il n'est pas aussi riche qu'il paraît de prime abord.
14 / 20
Très bon jeu, mais des défauts

Le jeu en détail

Complexité
Familial ou occasionnel
Interactivité
Infime
Thématisation
Quasi inexistante
Originalité
Quelques subtilités intéressantes
Mise en place
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Il y a cinq minutes de préparation, lancez une vidéo youtube pour occuper les joueurs en attendant.
Prise en main
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Quelques règles subtiles, il faut un tour pour assimiler le jeu.
Rangement
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Thermoformage au millimètre, rangement ergonomique et rapide.
Rejouabilité
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Une partie, et on en a déjà fait le tour ...

Pour ceux qui aiment ...

Discutons du jeu

Vos notes (0)

Il n'y a encore aucun avis sur Hadara. Donner votre avis ?
Les liens commerciaux présents sur cette page permettent au site de récupérer un tout petit pourcentage des ventes afin de payer le serveur et la location de jeux pour les critiques. N'hésitez pas à passer par ces liens pour vos achats si vous appréciez le site et voulez le soutenir !