Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

LA PASSION DU JEU DE SOCIÉTÉ !
Marrakesh
TEST
Marrakesh
Un soleil rafraîchissant !
a
A

Marrakesh, meilleur jeu de Stefan Feld ? Je ne m'avancerais pas du tout sur ce terrain là, car entre sa référence de l'Eurogame accessible Les Châteaux de Bourgogne, le mésestimé Trajan et ses nombreux jeux de ville (Bruges, Macao, etc...), chaque suiveur de l'auteur aura sa préférence.  

Votre plateau de jeu avant de vous lancer dans la course à l'expansion !
Votre plateau de jeu avant de vous lancer dans la course à l'expansion !

Mais ce qui est sûr, c'est que Marrakesh en a sous le chameau*, en proposant un gameplay rafraichissant pour le genre capable de surprendre plus d'un fan du maître. Et certainement les autres aussi !

Entrée - Plat - Désert

Marrakesh, c'est du gros jeu de placement d'ouvriers où il y a du choix ... beaucoup de choix ! Faire grimper son Courtisan du Sultan sur les escaliers du palais ou éléver son Élève de l'Imam vers la Mosquée pour des bonus variés, faire un tour dans le désert pour se rajouter des conditions de scoring, construire des fortifications en échange de points de victoire et d'évolutions, ... votre plateau de jeu personnel contient pas moins de 9 zones où vous pouvez agir et dont vous pouvez faire évoluer la "puissance" au fur et à mesure de la partie.

La tour à keshis, la grosse feature
La tour à keshis, la grosse feature "aléatoire" du jeu

Cette partie du jeu se base d'ailleurs sur un système de keshis, des jetons en bois de couleur qui une fois amassés vont soit faire augmenter une jauge, soit venir remplir un espace pour déclencher directement une sous action ou proposer une faculté pour le reste de la partie.  

Ce qui est sûr, c'est que la variété est ici extrêmement appréciable, et que rien que pour les zones de remplissage, vous pouvez vous offrir plus de choix en activant le Carousel (Grande Place), utiliser les keshis comme monnaie d'échange (Souk) ou prendre connaissance de nouvelles tuiles avant activation (Sahara). Mais les pistes ne sont pas en reste, et il y a de quoi se faire de jolis noeuds en dentelle au cerveau en choisissant de progresser pour augmenter le nombre de ressources glanés (Verger de dattes), de vous faire passer sur des niveaux de tuiles de capacités supérieures (Medersa), ou avancer plus rapidement votre bateau pour une course au bonus qui se réinitialise entre chaque saison d'une partie (il y en a trois en tout).

La zone rivière, à ne pas sous-estimer si vous voulez récupérer facilement des points et avantages précieux
La zone rivière, à ne pas sous-estimer si vous voulez récupérer facilement des points et avantages précieux

Et le plus étonnant, c'est que ces keshis servent aussi ici à programmer ses ouvriers. Au début d'une saison, chaque joueur dispose de 12 keshis de couleurs différentes, et doit au début de chaque manche en choisir secrètement trois. Une fois révélés, il faut alors placer ses trois assistants sur les zones de couleur correspondantes de notre propre tableau. 

Mais avant d'agir, on doit regrouper tous les keshis sélectionnés et les jeter dans la tour 3D prévue à cette effet. Une fois les keshis tombés, les joueurs choisissent chacun à leur tour jusqu'à deux keshis de la même couleur pour venir remplir automatiquement leur plateau personnel. Ce n'est qu'une fois tous les keshis attribués que le premier joueur du tour peut déclencher tous ses ouvriers, en choisissant de déclencher à chaque fois sa zone de placement ... ou prendre à la place un keshi bonus, qui viendra augmenter le curseur ou remplir un emplacement selon le type.

Récupération de bonus original via les pistes jumelles du palais et de la mosquée
Récupération de bonus original via les pistes jumelles du palais et de la mosquée

Cette manipulation dure 4 manches, le temps de se débarrasser de tous les keshis derrière notre paravent. Vient alors une petite routine où tour à tour, on évalue les positions sur la rivière (pour offrir la tuile bonus offerte au plus méritant), on paie les ressources indiquées par les tuiles Provision choisis en amont de la saison, puis on "nettoie" le jeu en reprenant notamment ... 12 keshis pour la saison suivante !

Sous le soleil, mais pas exactement ...

Vous cherchez un jeu où vous allez avoir tout le contrôle de votre première action au scoring final ? Marrakesh n'est pas fait pour vous.  

Car on est ici sur un jeu où l'interaction passive et le hasard peuvent vite faire exploser en vol un plan savamment huilé. Symbole de cela, la tour à keshis, phase de jeu qui dépend tellement de ce que les joueurs vont vouloir en ressortir, et qui rajoute à cela la probabilité (faible et avérée) de ne pas recracher tous les tokens que vous espériez sélectionner (même en étant premier joueur de la ronde).

Les Parchemins et Marchandises, des bonus immédiats ou permanents qui peuvent faire la différence
Les Parchemins et Marchandises, des bonus immédiats ou permanents qui peuvent faire la différence

La conséquence ? Sauter sur l'opportunité de saisir deux keshis de la même couleur, profiter de la sortie d'une tuile de marché extrêmement attirante pour revoir son plan court terme, ... votre plan de départ va être régulièrement challenger, que ce soit par les événements en jeu ou le désiratas de vos concurrents qui ne se gêneront pas d'analyser votre plateau pour choisir, entre deux keshis de même valeur pour eux, celui qui vous contenterait le plus ...

Un keshi qui ne tombe pas, un tirage de tuiles Caravane initial ultra défavorable, un joueur qui vous pique volontairement l'élément phare de votre stratégie, ... vous allez souvent rager, c'est une certitude. Mais on ne peut nier que cela apporter une vie folle à ce Marrakesh. Et offre un gameplay vivace et demandant une adaptabilité à toute épreuve qui a la qualité de ne pas faire ressentir les quelques longueurs de tours qui surviendront certainement avec des joueurs peu réactifs.

Un plateau joueur un peu avancé dans la partie
Un plateau joueur un peu avancé dans la partie

Reste que si Marrakesh est assez surprenant dans son approche, cela reste du Feld tout craché. La salade de points est autant de la partie que ces moments de sollictude extrême quand le jeu vient vous punir d'avoir complètement loupé votre sélection de keshi (ou tout autre décision brisant totalement votre stratégie du tour en cours). Les passionnés de l'auteur auront la banane, les autres certainement moins, surtout s'ils apprennent dans la douleur de n'avoir pas les ressources nécessaires pour nourrir leurs habitants (et la conséquence peut faire très mal, sachez le...).

Après, malgré ses qualités, le jeu peut agacer par de vrais défauts ergonomiques. Il y a déjà l'iconographie pas toujours limpide et qui demande à revenir souvent dans le livret de règles. Il y a ces ressemblances bien trop proches entre certaines couleurs de keshis (blanc et beige) ou de symboles de tuiles (les deux types de joker, quelle horreur) qui peuvent découler sur de vrais problèmes d'appréciation. Et il y a ce matériel trop pléthorique pour le contenant et qui rend la mise en place et le rangement hyper laborieux ...

Si le thème peut surprendre et sembler plaqué, les visuels collent eux parfaitement à leur sujet !
Si le thème peut surprendre et sembler plaqué, les visuels collent eux parfaitement à leur sujet !

Mais à contrario, vous gagnez un jeu avec moult extensions bienvenues, un gameplay dodu (mais beaucoup moins complexe qu'il en a l'air) offrant une multitude de stratégies diverses, pour un jeu capable de combler un paquet des descendeurs de pistes rouges aimant régulièrement être poussés hors du sentier balisé. 

Pour ma part le manque de présence du thème, les lourdeurs générales et les aléas du hasard sont un peu "too much" pour moi. Mais j'y jouerai toujours avec grand plaisir quand on me le proposera, car cela reste un grand Feld malgré tout !

 

* #jeudemotquejenassumepas #maisjelaimispartoutalorsobligé

marrakesh
Éditeur(s)
Auteur(s)
Stefan Feld
Illustrateur(s)
Franz Vohwinkel
Mécanique(s)
placement d'ouvriers
Nombre de joueurs
2-4
Date de sortie française
2023
Âge recommandé
14+
Durée de partie
120 min
GALERIE PHOTOS
David
par David
Mise en ligne : 07/10/23
SOUTENEZ LE SITE
EN ACHETANT CE JEU SUR
acheter sur Playin
acheter sur Philibert
NOUVEAU ! (mise à jour 26/05)
Passage du site complet sur la nouvelle double notation (une de positionnement et une totalement subjective, les deux sur 10). Si vous constatez des différences entre un ancien test et la notation (remise à jour avec mon "expertise" d'aujourd'hui), n'hésitez pas à me contacter !
J'APPRÉCIE
La tour de keshis, pour ses composantes draft et surprises
La richesse de grosses décisions tactiques offerte par les plateaux personnels
Une composante engine building qui s'emballe vraiment durant une partie
L'interaction directe qui apporte de la vie à table
J'APPRÉCIE MOINS
La tour de keshis, pour son hasard pouvant détruire un tour de jeu
Un aspect visuel et un thème qui peuvent laisser pantois
Les nombreux défauts ergonomiques
Rapport qualité matériel / prix pas top
EN RÉSUMÉ
Si Marrakesh ne sera jamais une référence côté ergonomie et thématisation d'un Eurogame, il a pour lui une vraie fraicheur de gameplay qui peut lui ouvrir le chemin de beaucoup de joueurs du genre cherchant un peu de surprises mécaniques. À ne pas louper si n'avez rien contre de l'interaction et du hasard plus marqués que la moyenne !
9
/ 10
Valeur sûre du genre !
David
8

Le jeu en détail

Complexité
pas de note
Des subtilités à n'en plus finir, un apprentissage un peu dense, un temps de mise en place et de jeu conséquent, ... vous êtes bien ici sur du "gros" Feld, donc pour joueurs avertis !
Thème
pas de note
On perd très rapidement l'impression de déambuler dans les allés d'un souk marocain en jouant à Marrakesh. Mais la couleur, certains termes et la tour restent imprimés dans les sens pour que l'ombre d'un jeu abstrait reste très faible.
Originalité
pas de note
Les keshis jouant le rôle à la fois de déclencheurs et de ressources, le déroulé d'une manche est assez surprenant, ... il y a quelques trucs dans ce jeu qui apportent des sensations nouvelles vraiment appréciables.
Mise en place
étoile videétoile videétoile videétoile vide
Interminable, à préparer avant l'arrivée des joueurs.
Prise en main
étoile pleineétoile videétoile videétoile vide
Jeu accessible mais l'apprentissage prend un peu de temps, prévenez votre tablée !
Rangement
étoile pleineétoile videétoile videétoile vide
Boîte trop simpliste pour le matériel vendu.
Variabilité
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Des petites modifications possibles à la mise en place qui peuvent changer les sensations de jeu.
La tablée idéale selon moi : Pour moi, c'est clair, jeu pour 3 joueurs aguerris et qui savent s'adapter rapidement, essentiellement !

Retours de joueurs

Votre plaisir de jouer et envie d'y revenir À VOUS, en une note sur 10 !
Votre moyenne
-
Ma note
+
5
-

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)