Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

LA PASSION DU JEU DE SOCIÉTÉ !
roll-player
CRITIQUE
Roll Player
Le pouvoir des dés
par David
créé le 26 avril 2020

Quand on se lance dans un jeu typé RPG digne de ce nom, on sait qu'on va passer des heures à créer son personnage. Choisir sa classe, ses attributs et ses armes de départ, pour les adapter au mieux à ses forces, ses faiblesses, et surtout son style de jeu... tout est important, et comme une aventure folle nous attend., il serait vraiment regrettable d'avoir choisi une combinaison de capacités qui ne fonctionnent pas ensemble et un avatar qui ne permet pas de jouer comme on l'entend.

Le tout récent Roll Player, sorti mi 2019 en français, propose justement de créer ce personnage idéal ... et c'est tout. Oui vous avez bien lu. Ici on n'enchaîne pas avec des dizaines d'heures de quêtes et missions dangereuses. Pas de plongée dans une histoire sans fin qui accumule les rebondissements comme notre président collectionne les mêmes. Non, dans Roll Player, la création de son héros, c'est LE jeu. Et rien qu'avec ce pitch, je peux vous dire qu'il en a attiré du chalant autour des tables... et moi le premier.

La découverte du jeu fut vraiment à la hauteur de mes espérances (de vieux rolliste PéCéiste vraiment pas doué mais réel amoureux de ces mondes épiques). Roll Player propose une course aux points à celui qui crée le personnage qui illustre le mieux la classe, la race, l'alignement et son histoire (récupérées au hasard au départ), tout en n'oubliant pas de lui adjoindre l'équipement le mieux adapté à des rencontres non-pacifistes en territoire fantasy.

Nos armes pour cela ? Une palanquée de dés, que l'on glisse au fur et à mesure des tours dans l'une des six rangées d'attributs de notre fiche personnage. Avec un espoir secret, que le total de chaque ligne coïncide en fin de partie avec les valeurs attendues par notre race.  

Mais détrompez-vous, Roll Player n'est pas qu'un jeu hasardeux et sans stratégie. Il embrasse un certain nombre de styles différents, jusqu'à presque faire ressentir des sensations de petit jeu euro.  

Car déjà, dans Roll Player, la "chance" se maîtrise, grâce au fait qu'un dé placé enclenche un pouvoir (différent selon la ligne d'attribut de destination), qui permet de modifier ou d'intervertir des dés déjà placés. Et surtout, on choisit chacun son dé, parmi ceux lancés en début de tour par le premier de parole.

Ensuite, Roll Player intègre d'autres mécaniques toujours à même de favoriser la réflexion, avec en point d'orgue, la présence d'un marché. Lors de cette étape cruciale (de fin de tour), on peut acquérir des compétences, de l'équipement (armes et armures), et des traits, chaque type de carte ayant un impact différent sur notre scoring final.  

La grande force du petit de chez Intrafin, c'est de nous permettre de gagner des points de manières vraiment variées. Des sets d'équipements, en passant par l'alignement ou la couleur des dés, chaque joueur peut axer sa stratégie en fonction des tirages et des cartes à sa disposition à l'instant T, et ça, pour un jeu de "petits cubes", c'est vraiment appréciable.

Mais après une demi-douzaine de parties, pas sûr que je garde la même envie, car Roll Player souffre selon moi de deux gros défauts.  

Primo, la rejouabilité n'est pas folle. Si le jeu propose une grosse variété de personnages, cela ne changera pas véritablement votre façon de jouer. Et le deck de marché (le seul point de véritable variance) n'est pas assez étoffé pour surprendre plus de deux parties.  

Deuxio, et c'est rare que je dise cela, mais Roll Player offre un challenge indécemment trop... léger. Je ne sais pas si c'est le talent ou le fait qu'il y a trop de manières de s'ajuster, mais je trouve le jeu beaucoup trop "facile".  

Et la confirmation, je l'ai eu lors de ma dernière partie, quand je faisais découvrir le jeu a une tablée de trois joueurs habitués. Une partie où tout le monde a finalement réussi un sans faute dans le placement de ses dés (que ce soit dans les valeurs et les couleurs), et qui s'est finalement jouée à ... un set d'équipement.  

Dommage, car le jeu est pétri de qualités : Les dés sont parfaits, le matériel est agréable, le jeu est beau (pour ceux qui aiment le design nostalgique "à l'ancienne"), les règles sont fluides et rapides à expliquer. Les auteurs ont su combiner admirablement l'aléatoire des dés à un jeu qui se veut finalement assez profond et accessible pour plaire à tous les types de joueurs.  

Mais Roll Player manque vraiment de challenge pour les plus "aguerris" (et c'est vraiment la première fois que j'ose m'inclure dans cette catégorie !). Et difficile de ne pas être frustré de ne pas essayer notre personnage en conditions réelles après la partie, quand on a passé deux heures à le créer avec passion. Un manque assumé mais qui est comblé depuis avec une extension, monstres et sbires, quasi indispensables pour les fans du jeu.

roll-player
Editeur(s)
Auteur(s)
Keith Matejka
Illustrateur(s)
John Ariosa
Mécanique(s)
lancé de dés
Interaction(s)
blocage
Nombre de joueurs
1-4
Date de sortie française
2019
Âge recommandé
10+
ACHETER SUR
J'APPRÉCIE
L'idée ingénieuse de créer ses personnages de RPG
La découverte des cartes du marché lors des deux premières parties
J'APPRÉCIE MOINS
Le manque de difficulté global
La frustration de ne pas aller plus loin avec ses personnages ("corrigée" dans une extension)
EN RÉSUMÉ
Si son thème et son concept sont clivants, Roll Player est une belle preuve qu'on peut faire d'excellents jeux de dés impliquant une belle dose de réflexion. Mais sa faible rejouabilité et difficulté peuvent faire fuire à la longue.
14 / 20
Très bon jeu, mais il manque quelque chose

Le jeu en détail

Complexité
Familial++
Roll Player nécessite de jouer sur plusieurs tableaux et de se concentrer un peu sur les règles pour ne pas être largué. Un jeu davantage conseillé donc pour ceux qui ont déjà quelques parties dans leur historique.
Interactivité
Légère
L'interaction se limite à prendre les dés ou l'équipement souhaités par le petit copain d'à côté. Plutôt froide donc.
Thématisation
Moyenne
Si vous aimez les jeux de rôle à l'ancienne, vous lui mettrez 5. Un joueur lambda se laissera volontiers guider par le concept de monter un personnage, toujours gratifiant.
Originalité
Quelques subtilités intéressantes
Une grande part de l'originalité vient du fait de monter un personnage. Le jeu offre sinon un mélange de mécaniques (draft, pose tactique de dés) déjà vu mais avec l'ajout de subtilités non négligeables, comme le marché.
Mise en place
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Très rapide, une à deux minutes de préparation.
Prise en main
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Quelques règles subtiles, il faut un tour pour assimiler le jeu.
Rangement
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Boîte un peu simpliste, mais ça fait le travail.
Rejouabilité
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Comptez deux ou trois parties de vrai plaisir, après on se lasse.
La tablée idéale selon moi : Des potes fans des sagas PC Baldur's Gate ou Elder Scrolls ? Montrez-leur qu'on peut aussi passer des heures à créer un personnage à table !

Commentaires

Affiliation et soutien

Si le contenu du site vous plait, n'hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux et à passer par les liens commerciaux d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par ces liens me permet en effet de toucher une petite commission sur la vente (totalement transparente pour vous), m'aidant à payer les frais de fonctionnement généraux, investir dans des nouveautés à chroniquer et me permettre de continuer à proposer un site gratuit et totalement libre de publicité !


Un gros merci d'avance pour votre soutien :)

À propos    Politique de confidentialité    Conditions d'utilisation