Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

PARLONS JEU DE SOCIÉTÉ !
CRITIQUE
The Magnificent
Les clowns de l'extrême
par David
créé le 02 janvier 2020

Aporta Games est un petit studio norvégien plutôt habitué des petits jeux familiaux sans prétention. Alors quand les rois du nord nous sortent The Magnificent, un vrai eurogame pour joueurs avertis qui s'offre le luxe de faire du bruit du côté d'Essen en 2019, la curiosité grimpe et donne envie de l'essayer à la première occasion.

Le chapiteau du cirque de Vesoul les Pins ...

Et il faut se faire un peu violence au début, car The Magnificent n'est clairement pas le genre de jeu qui mise tout sur la première impression. 

Un jeu sur la thématique du cirque (pour un jeu adulte), avec une boîte au design ultra old school (comprendre vieillotte) et un matériel aux couleurs très girly chic : On a connu plus avenant sur une étale. Et je me dis qu'il faut avoir vraiment confiance dans son concept pour passer outre le marketing visuel indispensable aujourd'hui pour sortir du lot.

Et une fois mis en place, difficile de s'ambiancer sur le plateau, ultra chargé et sombre, où on ne reconnait en rien la vie d'un cirque (le thème de base du jeu je le rappelle...). Alors oui, un jeu de gestion à l'allemande a souvent un thème plaqué. Mais bon un petit chapiteau et un nez rouge dessinés dans un coin ça donne toujours un plus niveau immersion. 

Et vanne à part, des liens forts entre mécaniques et thématique, c'est quand même la règle d'or quand on conçoit un jeu et que l'on veut que les règles paraissent les plus limpides et logiques possibles. 

Perso, quand je pense cirque, je pense numéros d'artistes, chapiteau rouge, clowns pas drôles, orchestre playback, animaux maltraités, pop corn réchauffé dix fois *, ... et quand on me présente des roues de gemmes, des dés de sélection de force et un plateau individuel genre Tetris, je pense que je suis pas le seul dont le cerveau qui aime faire des associations a du mal à faire la mise au point !

... avec la richesse du spectacle du cirque du Soleil

Mais il faut croire qu'on peut quand même gagner Un Incroyable Talent quand les quatre juges ont buzzé (pas trouvé mieux comme métaphore, je dé-saoule encore de mon nouvel an, désolé). Oui The Magnificent n'est pas très sexy. Oui The Magnificent nécessite de lire trois fois le livre de règles pour comprendre les liens avec la vraie vie. Mais le tout s'emboîte étonnamment plutôt bien une fois la partie lancée. 

Le but principal dans The Magnificent, c'est de remporter le plus de points de renommée en réalisant des numéros phares (cartes affiches). Le hic, c'est que ces cartes nécessitent un certain nombre de pièces spécifiques dans son camp (et quelques fois des gemmes) pour être jouées. 

Toute la base du jeu repose sur le choix d'un dé de force (que chaque joueur prend dans la tente commune lors des quatre tours des trois phases de la partie). Ce dé doit être placé sur l'une de ses cartes actions personnelles et permet au choix : 
- d'améliorer son camp (en récupérant une ou plusieurs pièces de camps)
- de voyager (et ainsi grappiller des gemmes, de l'argent ou divers bonus)
- de performer (lancer un ou plusieurs de ses spectacles)

Le choix de la carte action de destination est ultra importante dans The Magnificent. Chacune peut soit offrir des ressources, soit modifier la valeur du dé. Et le choix du dé l'est encore plus, car sa couleur et sa valeur vont avoir un impact sur vos possibilités... et ceux des autres. 

Car j'ai oublié de le dire, si le jeu offre une interaction froide, le plateau global va peu à peu se voir amputer de ses meilleures positions et éléments. Anticiper, c'est le maître mot du jeu, car les choix "voyage" et "performances"  seront de plus en plus limités en cours de partie !

Je n'irai pas plus loin dans les règles, tant The Magnificent a un paquet de subtilités (achat d'actions bonus, défausse d'une carte action à chaque fin de tour...). Reste que la partie la plus fun, c'est clairement la construction du camp, qui rappellera des bons souvenirs à tous les fans de Patchwork. Cette partie est en plus déterminante, car c'est grâce à elle que vous allez remporter la majorité des points en fin de partie.

The Magnificent est un pur jeu d'optimisation, pour ceux qui cherche l'action parfaite et le combo qui détonne. Une action ratée, un enchaînement loupé, et les chances de victoire sont pliées (surtout face à des joueurs aguerris). Ne vous attendez pas à faire une run parfaite lors de votre première partie, le jeu demande à être apprivoisé.

N'empêche, malgré cette exigence positive, je suis resté sur ma fin. Peut-être pour les défauts cités plus haut, l'espoir de voir autre chose, ... en fait pour tout avouer je ne saurai pas dire pourquoi. Mais s'il y a une chose dont je suis sûr, c'est qu'il y aura des joueurs qui tomberont sous son charme. Car il fait quand même preuve d'une certaine originalité touchante, à défaut d'être rassembleur. Faut juste avoir le courage de le tester en voyant la boîte.

* Instant dénonciation d'une minorité du milieu, j'aime réellement le cirque (pour de vrai).

the-magnificent
Editeur(s)
Aporta Games
Auteur(s)
Kristian Roald Amundsen Østby
Eilif Svensson
Illustrateur(s)
Martin Mottet
Mécanique(s)
draft de cartes
placement de tuiles
Interaction(s)
blocage
Nombre de joueurs
1-4
Date de sortie française
2019
Âge recommandé
14+
Durée de partie
120 min
ACHETER SUR
J'APPRÉCIE
Le thème original ...
Pas mal de possibilités tactiques
J'APPRÉCIE MOINS
... ultra plaqué et qui ne m'a pas du tout fait succomber
On passe plus son temps à s'adapter qu'à créer une stratégie sur le long terme
EN RÉSUMÉ
The Magnificent est un jeu exigeant et original. Peut-être un peu trop pour le commun des mortels, mais sa profondeur stratégique peut agréablement surprendre.
14 / 20
Bon jeu, mais il manque un petit quelque chose

Le jeu en détail

Complexité
Habitué
The Magnificient embarque un paquet de mécaniques, et il faut vraiment faire attention à certaines mécaniques de comptage pour ne pas se faire avoir lors de sa première partie (je le dis car cela m'est arrivé).
Interactivité
Légère
L'interactivité se résume à piquer des pièces ou des positions. Sinon vous allez jouer essentiellement seul sur votre coin de table.
Thématisation
Faible
Le thème du cirque n'est pas souvent représenté, c'est une bonne chose. Mais là il est quand même intégré aux forceps dans certaines mécaniques du jeu, et franchement cela aide encore moins à leur compréhension.
Originalité
Un ou plusieurs ajouts marquants
Que ce soit le sujet où les mécaniques imbriquées, il y a pas à dire, le jeu tente le numéro d'équilibriste à 25 km de haut sans attache. Vous frissonnerez de plaisir, ou de peur !
Mise en place
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Il y a cinq minutes de préparation, lancez une vidéo youtube pour occuper les joueurs en attendant.
Prise en main
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Quelques règles subtiles, il faut un tour pour assimiler le jeu.
Rangement
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Boîte un peu simpliste, mais ça fait le travail.
Rejouabilité
img-fluidimg-fluidimg-fluidimg-fluid
Comptez deux ou trois parties de vrai plaisir, après on se lasse.
La tablée idéale selon moi : Un vendredi soir à votre association de jeux, avec des joueurs habitués. Et s'ils sont au même point de découverte que vous c'est beaucoup mieux !

Discutons du jeu

Vos notes (0)

Il n'y a encore aucun avis sur The Magnificent. Donner votre avis ?

Affiliation et soutien

Si le contenu que je vous propose vous plait, n'hésitez pas à partager ses pages sur les réseaux sociaux et à passer par les liens commerciaux d'affiliation présents sur ces pages.

Tout achat réalisé par ce biais me permet en effet de toucher une petite commission sur la vente (totalement transparente pour vous), m'aidant à payer les frais de fonctionnement annuels et m'aider à continuer de tenir un site gratuit et totalement libre de publicité ! Un gros merci d'avance pour votre soutien :)