Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

LA PASSION DU JEU DE SOCIÉTÉ !
Virtual Revolution
TEST
Virtual Revolution
Paris sur l'avenir
a
A

La richesse du futur Paris de 2046 sera à chercher du côté de son monde numérique. Guy-Roger Duvert en est en tout cas pleinement convaincu, car après un ouvrage sur le sujet, il a réalisé son adaptation filmique (en gérant en plus la bande son) et vient d'en réaliser une déclinaison jeu de société. Le chainon manquant pour vous emmener vous aussi dans son univers ?

La mise en place aléatoire de l'influence initiale donne le ton de la partie !
La mise en place aléatoire de l'influence initiale donne le ton de la partie !

Vivons cachés ...

Virtual Revolution est un jeu de lutte d'influence technologique et le contrôle de territoires qui se joue essentiellement sur un grand plateau affichant la ville et ses 7 districts principaux, tous composés de 2 à 3 arrondissements.

Une partie se déroule en 5 manches où chaque joueur va, tour à tour, envoyer l'un de ses 3 meeples directeurs dans un quartier de la ville pour y effectuer l'une des cinq actions majeures du jeu. Mais avant cela, il a le droit d'agir sur sa zone de destination en supprimant un jeton d'influence adverse, ou en profitant de l'absence de concurrence pour migrer l'un de ses jetons, qu'il vienne de son plateau personnel ou d'un autre district.  

Un plateau personnel avant le début de la première manche
Un plateau personnel avant le début de la première manche

L'acte le plus simple de Virtual Revolution consiste à réclamer 5 Euros du jeu (action S'enrichir). La deuxième action permet elle de recruter, pour 4 Euros, l'un des 5 agents disponibles de la manche s'il est à portée de son "ouvrier". Il faut savoir que les agents ont pas mal d'utilités en jeu, car en plus d'offrir un pouvoir activable une fois par manche, ils peuvent à tout moment être promus en échange d'un bonus immédiat puis être utilisés en tant que boost sous une action de son plateau personnel.  

Un billet de 10 Euros vous offre la possibilité d'installer l'un de vos serveurs dans l'arrondissement actif, pour un regain d'influence local. L'action Créer un Verse vous donne accès au marché de cartes dédiées qui peuvent vous apporter un bonus et des points supplémentaires lors du scoring final vous arrivez à les "charger" (remplir les conditions d'activation indiquées dessus). 

Le marché des agents, qui se renouvelle entre chaque manche
Le marché des agents, qui se renouvelle entre chaque manche
 

Reste à évoquer l'action Faire un don, qui permet de se débarrasser d'une ou de deux cartes Corruption en échange de 1 ou 3 Euros. La bonne gestion de ces cartes est importante puisqu'une fois tous les directeurs disponibles envoyés, le jeu demande de résoudre toutes vos cartes si d'aventure vous en possédez plus de 5 en main à ce moment là. Et si des jetons Immunité peuvent être récupérés durant la partie pour vous servir de jokers, les conséquences sont souvent fâcheuses, que ce soit financièrement ou du côté de vos installations et cartes Verse.  

Et ce n'est que le début de vos soucis, car la fin de manche oblige aussi à résoudre une attaque de Nécros, une carte qui génère un malus pour toutes les agences et une contrainte encore plus forte pour le joueur le plus en avance sur la piste Revenus, que l'on déclenche dans la foulée. Reste à effectuer une petite phase de Nettoyage et à enchaîner les manches jusque la fin de la cinquième, qui vient avec une routine particulière. 

L'agence rouge tente de prendre le contrôle du centre de la ville !
L'agence rouge tente de prendre le contrôle du centre de la ville !

Après une phase de Perquisition (carte attaque de Nécros particulière), vient le décompte final. Chaque joueur empoche alors 2 PV par jeton du même nom glané durant la partie, 1 PV par tranche de 5 Euros en poche, 1 PV par case sur la piste Revenus atteinte, 2 PV par Arrondissement contrôlé. Les joueurs comptabilisent aussi 10 PV par Titre possédé, cartes spéciales qui s'acquièrent quand vous contrôlez tous les arrondissements d'un district. 

Rajoutez à cela des points selon le nombre de Serveurs installés, vos bonus de Cartes Verse et à choisir d'activer une carte Objectif parmi les deux reçues en début de partie, et vous saurez qui est l'agence numérique la plus influente de Néo Paris !

Les cartes Verse, un des chemins menant vers la victoire finale
Les cartes Verse, un des chemins menant vers la victoire finale

... vivons heureux !

Autant le dire tout de suite, Virtual Revolution n'apporte rien d'innovant au genre du contrôle de zones, et ne vient pas avec une mécanique qui vous fera tomber de votre siège la première fois que vous la verrez se déployer devant vos yeux. Mais des fois un joueur veut juste jouer à un bon jeu de société, et Virtual Revolution a assez de qualités dans le buffet pour vous proposer l'expérience et l'évasion que vous attendez d'un moment ludique.

Les conséquences de l'attaque des Nécros sont différentes selon votre position sur la piste Revenus
Les conséquences de l'attaque des Nécros sont différentes selon votre position sur la piste Revenus

Difficile de ne pas commencer par la thématisation réussie. Je ne sais pas si c'est parce que je suis un grand fan de la série Deus Ex, ou que le cyberpunk est un univers qui me parle, mais tout participe ici à vous plonger dans une lutte d'informaticiens du futur salement attirante. 

Faut dire que partir d'un bouquin et d'un livre qui ont eu leur petit succès, ça aide pour construire un univers logique qui donne envie (même si pour ma part je n'ai rien lu / rien vu de l'œuvre avant d'y jouer). Puis entre le soin apporté au matériel (plateaux perforés, meeples sérigraphiés) et les images sublimes de Benjamin Sjöberg, il y a de quoi terminer de poser son ambiance !

Une zone de jeu personnelle après plusieurs manches passées
Une zone de jeu personnelle après plusieurs manches passées

Et côté profondeur de jeu, Virtual Revolution n'est pas en reste. Je ne vais pas vous cacher que la partie baston sur le plateau me laisse un peu perplexe, car il faut sacrément s'investir pour prendre possession d'un arrondissement adverse. Mais le titre offre, à côté de cela, son paquet de stratégies uniques (serveurs, agents, verses) qui, couplé au mode "je picore un peu dans tout", offre assez de leviers tactiques différents pour demander de vrais arbitrages et légitimer l'envie d'y retourner.  

Et ce gameplay des plus vivants, le jeu finit par l'asseoir par une interaction ultra affirmée qu'il ne faut en plus, surtout pas sous-estimer. Car je peux vous le dire tout de suite, laisser un joueur prendre le contrôle de tous les districts ou s'accaparer les meilleures cartes Verses sans lui opposer quelconque résistance, et c'est votre défaite assurée. Tout comme céder à la provocation et récupérer des camions de corruption qui vont, tôt ou tard, détruire la moitié de ce que vous aviez mis 3 manches à construire !

Materiellement et visuellement, Virtual Revolution en donne pour son argent !
Materiellement et visuellement, Virtual Revolution en donne pour son argent !

On pourrait presque cataloguer Virtual Revolution comme un jeu de développement (et) d'ambiance que cela ne me choquerait pas, et c'est finalement la meilleure publicité qu'on peut lui faire tellement il réussit à apposer une vraie patte ludique à table malgré son apparente "simplicité technique". 

Puis pêle-mêle, je dirais que j'aime beaucoup l'iconographie générale du jeu super claire malgré sa densité, moins le fait qu'elle est difficile à lire à l'autre bout d'une table (et c'est dommage, car faut vraiment avoir un oeil partout). J'aime beaucoup le timing qu'impose la promotion des agents, et surtout la gestion des acquisitions des cartes Corruption (une vraie plaie, j'insiste...). Moins le marché des agents limité à 5 quand on est à 4 à table, ou les parties à 2 qui manquent peut-être d'un clan automatique pour dynamiser la vie en ville.  

Le livret de règles est aussi bien segmenté que facile à parcourir et à absorber !
Le livret de règles est aussi bien segmenté que facile à parcourir et à absorber !

Mais dans tous les cas cela n'empêche pas que j'adore me prendre pour un hacker du futur dans ce Paris futuriste des plus intriguants. Et si vous cherchez ce type d'expérience nul doute que Virtual Revolution ne vous laissera pas indifférent !

Un grand merci à l'éditeur Studio H pour l'envoi d'une copie d'une révision, en échange d'un test dont tous les mots sont (bien sûr) les miens !


Lien officiel | Facebook | Instagram |

virtual-revolution
Éditeur(s)
Auteur(s)
Guy-Roger Duvert
Illustrateur(s)
Benjamin Sjöberg
Mécanique(s)
majorité
contrôle de zone
Nombre de joueurs
2-4
Date de sortie française
2023
Âge recommandé
14+
Durée de partie
120 min
David
par David
Mise en ligne : 05/11/23
SOUTENEZ LE SITE
EN ACHETANT CE JEU SUR
acheter sur Playin
acheter sur Philibert
NOUVEAU ! (mise à jour 26/05)
Passage du site complet sur la nouvelle double notation (une de positionnement et une totalement subjective, les deux sur 10). Si vous constatez des différences entre un ancien test et la notation (remise à jour avec mon "expertise" d'aujourd'hui), n'hésitez pas à me contacter !
J'APPRÉCIE
Un univers fort qui a une vraie empreinte sur le gameplay et l'immersion en jeu.
La richesse tactique magnifiée par une interaction omniprésente
Le travail de temporisation grisant amené par les cartes Corruption et Agents
Des icônes très bien pensés ...
J'APPRÉCIE MOINS
... mais qui auraient mérité d'être souvent plus grands pour la lisibilité générale
La course à la complétion des districts plus difficile et aléatoire que d'autres stratégies
Le manque d'un automa qui aurait donné davantage de "corps" au jeu à 2
EN RÉSUMÉ
S'il n'est original que de nom, Virtual Revolution a le mérite d'offrir en contrepartie un paquetage thème / mécaniques / interaction parfaitement étudié pour donner vie à une tablée fan de l'univers distopique de son auteur. Et a beaucoup d'autres aussi !
8
/ 10
Jeu à fortement considérer si le genre vous plaît
David
8

Le jeu en détail

Complexité
pas de note
Un jeu aux règles plutôt contenues mais à l'iconographie dense et aux décisions à murement réfléchir. Donc à réserver quand même à des habitués du genre.
Thème
pas de note
Ceux qui ont déjà un pied dans la licence regretteront peut-être l'absence de la composante "detective" du film, et d'autres auront peut-être un peu de mal avec le manque de personnification des agences. Reste que visuellement et mécaniquement, tout est fait de manière logique pour permettre de facilement s'engouffrer mentalement dans ce monde futuro-informatique !
Originalité
pas de note
Rien de novateur ici, mais un système de corruption super prise se tête (dans le bon sens) et une promotion d'agents qui rajoute une couche de timing très intéressante dans le flow du jeu !
Mise en place
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Il y a cinq minutes de mise en place, lancez une devinette pour l'attente.
Prise en main
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Quelques règles subtiles, il faut un tour pour assimiler le jeu.
Rangement
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Boîte un peu simpliste, mais ça fait le travail.
Variabilité
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Des petites modifications possibles à la mise en place qui peuvent changer les sensations de jeu.
La tablée idéale selon moi : 3 joueurs est pour moi la meilleure combinaison pour profiter à la fois de l'interaction du jeu et d'un vrai dynamisme des tours !

Retours de joueurs

Votre plaisir de jouer et envie d'y revenir À VOUS, en une note sur 10 !
Votre moyenne
-
Ma note
+
5
-

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)