Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

LA PASSION DU JEU DE SOCIÉTÉ !
Voidfall
TEST
EXPRESS
Voidfall
L'appel du vide
a
A
Article sans photos du jeu, mais toujours avec l'avis complet du passionné !

La chute dans le vide.  

Aucun jeu n'a autant bien porté son nom que Voidfall, tant l'accès à son monde est parsemé d'embûches mentales.

Prévoyez bien 45 grosses minutes pour mettre en place une partie en choisissant l'un des nombreux scénarios et configurations (solo, coopératif, compétitif) du guide dédié, puis 45 minutes pour expliquer les bases du gameplay aux primo-explorateurs du titre. Cela sans compter l'appropriation des subtilités du jeu en amont (vidéos fortement conseillées), même si Voidfall vient avec une documentation dense claire et un scénario d'introduction bien pensé. Et surtout l'apprentissage quasi scolaire de la double centaine d'icônes nécessaires au bon déroulement de votre longue soirée, une symbolique dense heureusement rappelée dans un double feuillet indispensable durant vos premières sorties dans l'espace, croyez-moi !

Voidfall est juste la définition du jeu épique. Il y a bien sûr sa "première sortie de boîte", demandant une heure à "dépuncher" son matériel conséquent, trier les nombreux tas de cartes et construire les plateaux de ressources, à la préparation complexe de chacune de vos parties évoquée plus haut. Une petite mise en bouche face au défi que vous propose le titre, à savoir conquérir l'univers, à base d'un 3,5X (l'exploration est quasi nulle) proche des monstres spatiaux du genre (Eclipse, Twilight Imperium), mais avec la volonté affirmée de troquer un maximum d'aléatoire par un déterminisme davantage apanage des Eurogames traditionnels.

Une partie de Voidfall se déroule en 3 manches strictes comprenant quatre phases chacune. C'est la phase Focus (II) qui va occuper la majeure partie de votre quotient cérébral, en vous permettant de jouer une carte de votre main à tour de rôle, et ce dans une limite annoncée par la carte Evènement Galactique révélée lors de la phase Préparation (I). Chaque carte comporte trois blocs d'actions, incluant souvent des coûts d'exécution, et vous aurez la possibilité d'en activer deux gratuitement et la troisième en vous délestant d'un jeton Commerce durement acquis. Coloniser, Préparer des unités pour un déploiement futur, Générer des ressources, Déclencher votre capacité de faction, Attaquer, ... sont quelque unes des nombreuses actions permises par des blocs d'actions qui ont la qualité d'immerger leurs propriétaires via des mots clés inspirés.

Toute la partie développement de votre faction, choisie au départ parmi une sélection liée au scénario joué, passe en premier lieu par votre expansion sur la carte modulaire générale, sur lesquelles vous allez pouvoir construire des installations (pour rajouter de la défense et des points d'apparition) et créer des guildes (améliorant la production). 

Vous pouvez aussi évoluer grâce à l'achat régulier de cartes Technologie (capacités immédiates et permanentes) et via la zone Civilisation de votre plateau personnel, trois pistes (société, gouvernement et économie) permettant d'engranger des bonus variés tout en débloquant l'accès à des technologies avancées. Mais beaucoup de vos points finaux dans Voidfall sont à chercher via les cartes Programme, qui viennent se loger sous votre plateau et se déclenchent à chaque fin de manche si vous avez réussi à respecter les objectifs affichés dessus.

Le hic, c'est que vous ne serez pas seul dans l'univers pour gérer vos petites affaires. Voidfall impose une faction neutre appelée les forces du néant, qui "squattent" un certain nombre de tuiles dès la mise en place, et ont aussi la fâcheuse tendance à réaliser une attaque ciblée sur votre lieu accessible le plus faible durant la phase d'Evaluation (III). Mais le pire est à chercher du côté de la corruption, matérialisée par un élément plastique en forme de flamme, et qui selon où elle est placée empêche une population de secteur d'évoluer, d'obtenir le bénéfice d'une case de Civilisation, voir de récupérer les bonus associés à une carte Programme ! 

Que ce soit contre les forces du néant ou vos adversaires, le combat sera souvent inévitable. C'est là où le déterminisme rentre principalement en jeu, puisque vous pouvez toujours déterminer l'issu du combat avant de lancer ou subir un assaut. Aucun hasard ou surprise attendus ici, c'est la somme de vos forces, plus les éventuels améliorations de vos technologies, qui règlent naturellement le ping-pong des pertes jusqu'à designer le vainqueur. Pour une issue soit positive, la possibilité de marquer tous vos jetons influence (dont le dernier récupérée sur la tuile), soit bien moins gratifiante, à savoir la fuite.

Et après plusieurs parties, je n'ai qu'un mot : Waouhhh !!!

Voidfall propose l'un des moteurs économiques les plus riches et plaisants auxquels j'ai pu me frotter ces dernières années. Technologies, pistes civilisationnelles, cartes Focus, ... l'espace de décision se montre de base aussi varié qu'incroyablement engageant. Et le plaisir de jouer prend encore une toute autre dimension avec le choix des cartes Programmation en cours de partie, qui finissent de donner une direction à votre civilisation et parfaire l'asymétrie offerte par les nombreuses races de départ.  

Indiscutablement, Voidfall est un jeu "bac à sable" à la richesse tactique dantesque. Si le gameplay se base beaucoup sur une haute maîtrise de la gestion de ses ressources et d'un séquençage pointu de ses actions, la variabilité des configurations pouvant autant vous offrir un monde pacifiste que sujet à une agressivité et interaction exacerbées, ainsi que les choix de vos adversaires, feront qu'une partie ne ressemblera jamais à une autre. 

Reste qu'il faut toujours garder en tête que Voidfall est avant tout un Eurogame. Les combats ne vous feront pas autant vibrer que dans un 4X "tradi", le calcul et la prévoyance seront toujours gagnants devant la prise de risque et les tentatives d'héroïsme, et vous passerez souvent le plus clair de votre temps le nez dans votre "monde" sans trop vous soucier des autres. Mais en échange, le jeu vous proposera une aventure ludique avec un grand A, où la carapace de gros jeu développement aux choix cornéliens et aux actions qui se comptent sur une main n'a jamais autant été sublimée par une thématisation mécanique aussi bien menée, même si l'aspect graphique pourra rendre un paquet de vos joueurs perplexes. 

Par contre, faut vraiment que j'extériorise un truc : Je déteste l'ergonomie matérielle du jeu !  

Un plateau Galactique vraie bizarrerie de conception, des tuiles Secteur aussi moches qu'illisibles dès qu'il y a quelques unités dessus, le BAC+12 en sémiologie nécessaire pour comprendre les tuiles combat... faut vraiment être alerte et précautionneux pour jouer à Voidfall, surtout avec l'absence de double couche des tuiles et plateaux personnels de la version boutique sujette à de nombreux accidents fâcheux ! Faut aussi qu'on parle de cette boîte de miniatures aux supports aussi horribles à assembler (surtout dans le feu de l'action) que la laideur des vaisseaux, rapidement vendue dès la première partie terminée ...

Vous l'avez donc compris, Voidfall n'est pas pour tout le monde, et il faut une incroyable volonté pour se décider à le présenter et le déployer sur une table. Et c'est rageant, car je sais qu'une fois assis devant mon plateau de jeu, avec pourtant une zone d'exploration définie et sans inconnues devant moi, c'est une expérience de "gros joueur" comme on en fait rarement ces derniers temps, et que je n'échangerai avec personne !

voidfall
Éditeur(s)
Auteur(s)
Nigel Buckle
Dávid Turczi
Illustrateur(s)
Ian O'Toole
Mécanique(s)
affrontement
Nombre de joueurs
1-4
Date de sortie française
2023
Âge recommandé
14+
Durée de partie
180 min
David
par David
Mise en ligne : 09 juin
SOUTENEZ LE SITE
EN ACHETANT CE JEU SUR
acheter sur Playin
acheter sur Philibert
J'APPRÉCIE
Un Eurogame au thème marqué au fer rouge, ça fait plaisir !
Un système économique incroyablement riche et motivant
Le soin apporté aux différents livrets d'apprentissage et de jeu
La spécialisation de sa faction par les cartes Programme
J'APPRÉCIE MOINS
Le temps d'installation écrasant qui va briser beaucoup de motivations
L'iconographie dantesque qui demande un apprentissage difficile
Le déterminisme des combats (pour ceux qui cherchent de la surprise et des rebondissements en jeu)
Une interaction qui ne créé par l'euphorie d'un vrai 4X
EN RÉSUMÉ
Avec son système économique génial, son thème incroyablement ancré et sa rejouabilité folle, Voidfall s'avère être l'un des Eurogames les plus immersifs de ces derniers mois. Mais pour y goûter, il faudra survivre à son apprentissage lourd, son temps d'installation démotivant au possible et une ergonomie agaçante. Aurez-vous le courage ?
Livret de règles
désdésdés
Boîtage et inserts
dés
Matériel
dés
Ergonomie
dés
Graphismes
dés
Thématisation
désdésdés
Originalité
désdés
Mécaniques
désdésdés
8
/ 10
Jeu à fortement considérer si le genre vous plaît
David
8

Le jeu en détail

Accessibilité livret de règles / ergonomie
Les livrets d'apprentissage sont aussi nombreux (3 sans compter la double page d'icônes) que super didactiques. Et si la symbolique rentre en tête après une grosse partie, j'ai par contre beaucoup de mal avec l'agencements de tuiles et plateaux !
Édition boîtage / matériel
Un matériel fonctionnel mais qui souffre de l'absence de double couche (surtout sur les tuiles). Le boîtage lui comprend un insert sans vraiment de logique.
Art visuel graphismes / thématisation
Economie, combat, gestion de ressources, évolution technologique, ... les marqueurs d'un jeu de développement spatial y sont indiscutablement. Est-ce qu'il est visuellement bien rendu ? Je suis loin d'être conquis, mais au moins il a un style comme aucun autre !
Gameplay mécaniques / originalité
Un Eurogame simulant un 4x, c'est pas courant. Et le jeu, en plus d'offrir un gameplay très bien pensé, s'offre quelques subtilités bienvenus comme les jetons Gloire ou le fonctionnement des Programes.
Complexité
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile pleine
Expert
Mise en place
étoile videétoile videétoile videétoile vide
Interminable, à préparer avant l'arrivée des joueurs.
Prise en main
étoile videétoile videétoile videétoile vide
Du très lourd, grosse concentration et vidéo règle requise !
Interactivité
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Agression / communication forte
Hasard
étoile pleineétoile videétoile videétoile vide
Le manque de contrôle est très faible, soyez rassurés eurogamers !
Variabilité
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile pleine
Un jeu ultra personnalisable, vous avez l'impression de changer de jeu à chaque fois !

Retours de joueurs

Votre plaisir de jouer et envie d'y revenir À VOUS, en une note sur 10 !
Votre moyenne
-
Ma note
+
5
-

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)