Ce site utilise des cookies

Les cookies sont utilisés afin d'analyser les performances du site et ainsi améliorer constamment votre expérience d'utilisation.

TEST

First Empires

Ma première conquête
a
A

Kitara. Alors ce n'est pas dans mes habitudes de commencer une revue en parlant d'un jeu d'un autre éditeur, mais difficile de ne pas faire un certain rapprochement quand on retrouve dans deux jeux le même concept de conquête de territoires avec des petits meeples tout choux, des parties avec un nombre de tours prédéterminés (ici par une piste), de l'agression non punitive (les troupes ne font que battre en retraite), et aux commandes ... le même auteur.

Fort heureusement, Eric B. Vogel (le coupable présumé innocent) apporte dans son First Empires assez de sensations nouvelles dans son nouveau bébé pour que la filiation ne soit pas trop rémanente . Et assez de qualités à son nouveau titre pour que son existence se justifie dans un marché du jeu de stratégie léger ultra-méga saturé.

Trois civilisations vraiment pas prêtes à se partager le monde !
Trois civilisations vraiment pas prêtes à se partager le monde !

Dans First Empires, les joueurs prennent le destin en main d'une civilisation désireuse de marquer le monde de son empreinte, quitte à venir empiéter sur les plates bandes des autres tribus mondiales. Celle-ci gagnera en fin de partie des points de prospérité principalement en fonction de son avancée sur différentes pistes d'évolution, mais aussi en réussissant des cartes objectifs (paquets propres à chaque joueur) ou en récupérant le contrôle de villes adverses.

Chaque joueur débute une partie avec une ville, un emplacement précis sur une carte du monde commune, et un plateau personnel où ses cinq curseurs d'évolution sont au minimum syndical. Nombre de dés à lancer, relances, déplacements, cartes objectifs en main et unités sur la carte sont les attributs que vous allez pouvoir faire évoluer durant la partie pour que chacun de vos tours soit beaucoup plus riche en possibilités que les précédents.

Deux tours de jeu et déjà les embrouilles en Asie Ouest (j'ai même pas fait exprès en plus)
Deux tours de jeu et déjà les embrouilles en Asie Ouest (j'ai même pas fait exprès en plus)

Vous retrouverez ici une partie "baston" qui se base sur des principes éculés. Un combat se déclenche dès qu'un joueur finit son tour dans la zone d'un adversaire; La victoire se décide à celui qui a le plus d'unités impliquées dans la bataille; Vous empochez directement un jeton ville dès que vous délogez ses éventuels défenseurs. Vraiment, on reste dans du archi-classique pour le genre.

First Empires surprend par contre d'avantage par sa mécanique générale.

Déjà, par le fait que la phase de lancer de dés préliminaire n'a quasi aucune incidence sur le début d'un tour d'un joueur, outre le fait que l'on puisse améliorer sa puissance d'attaque en tombant sur des faces de dés "épée".

Par contre, ces dés vont avoir un réel impact sur la phase d'évolution surgissant juste avant la fin de votre tour. Ici, chaque symbole de dé permet de faire progresser d'un cran la piste liée si vous possédez un territoire de la même couleur à ce moment-là, à raison d'un territoire unique par dé (si vous avez trois bleus, faudra contrôler trois zones de la même couleurs). 

Le développement de ses pistes par les dés, une vraie belle originalité
Le développement de ses pistes par les dés, une vraie belle originalité

Cette logique, toute bête sur le papier, rajoute une vraie profondeur de choix à l'ensemble, tout en générant des dilemmes réguliers entre privilégier sa stratégie de conquête ou sa progression de civilisation (quand vous n'arrivez pas à concilier les deux).

Si le jeu reste assurément accessible (règles courtes, parties d'une demi-heure), il y a quand même possibilité de joyeusement broyer les neurones d'imprudents qui ont trop cru se la couler douce en se lançant dans ce jeu tout mignonnet au premier abord.

Un super travail a été réalisé pour permettre de ranger et sortir efficacement le matériel de jeu
Un super travail a été réalisé pour permettre de ranger et sortir efficacement le matériel de jeu

Reste que, comme Kitara, First Empires lorgne du côté de la conquête un peu "fofolle". Le plateau est en perpétuel changement, et une place forte d'un tour peut aisément se transformer en désert aride à cause des migrations et querelles constantes. Ce qui, dans les faits, demande plus souvent un exercice d'optimisation à l'instant T que propose une guerre tactique sur le long court.

Cette folie joviale va d'ailleurs encore plus loin ici avec la présence des dés, qui ajoute une grosse part d'aléatoire dont il faudra réussir à tirer le meilleur parti. First Empires impose clairement un chaos ultra présent, et destine encore plus ses plaisirs à un public familial avide de retournements de situation en pagaille, quitte à ne pas contrôler grand chose.

À ce sujet, la quasi obligation de faire évoluer un peu toutes ses pistes pour rester "compétitif" me semble dicter un peu trop la majeure partie de nos choix. Et forcément la liberté s'en ressent.

Que l'on aime ou pas le style donné à un jeu de conquête, le jeu en jette sur la table !
Que l'on aime ou pas le style donné à un jeu de conquête, le jeu en jette sur la table !

Je n'ai bien sûr pas assez de parties pour confirmer cela. Et je reste confiant sur le pouvoir de séduction du jeu, qui touchera sans mal un public cherchant un jeu de conquête fun et pas dénué de choix dans un format ultra réduit.

Je pense juste être un peu déçu de ce "virage là", car je m'attendais justement à tout l'inverse, davantage une version plus "dense" du premier jeu de conquête de l'auteur. Après c'est de ma faute, il y avait quand même des indices dans l'aspect visuel ultra coloré du jeu ...

Un livret de règles clair et concis !
Un livret de règles clair et concis !

Par contre si j'ai une certitude, c'est qu'il est impossible d'être déçu de l'objet en lui-même. Sand Castle Games est pourtant une jeune maison d'édition qui ne soutient ici que le deuxième projet de sa petite histoire après un certain ... Res Arcana (juste l'un des meilleurs jeux 2020, mon test élogieux ici)

Et rien à dire, encore un vrai travail d'orfèvre, entre l'insert plastique millimétré, les plateaux double couche robustes et pratiques, des unités personnalisées, et une colonne compte tour qui tabasse autant qu'elle n'a aucun intérêt en jeu (mais quand c'est inutile, c'est forcément indispensable, tous les ludistes professionnels vous le diront !).

Et comme si cela ne suffisait pas, l'éditeur s'est même fendu d'une certaine originalité avec des boîtes de rangement typées origamis aussi pratiques que ... sublimes ! Non vraiment, on ne peut que louer le travail d'un éditeur qui met tout son cœur dans un projet, surtout quand il n'en sort qu'un tous les ans (voir deux). Et je ne peux donc que vous conseiller de jeter un dé quand vous passerez à côté de First Empires, car cela reste quand même un sacré petit tour de force d'avoir réussi à caser un vrai jeu de conquête dans une boîte et un format aussi contenus !

first-empires
Éditeur(s)
Auteur(s)
Eric B. Vogel
Illustrateur(s)
Jérémie Fleury
Mécanique(s)
contrôle de zone
Nombre de joueurs
2-5
Date de sortie française
2022
Âge recommandé
14 ans+
Durée de partie
30 min
GALERIE PHOTOS
David
par David
créé le 10 mars 2022
SOUTENEZ LE SITE
EN ACHETANT CE JEU SUR
acheter sur Philibert
acheter sur Playin
first-empires
15 / 20
Très bon jeu dans l'ensemble
J'APPRÉCIE
Un jeu de conquête court et dynamique
Une édition top niveau
Une utilisation des dés aussi originale qu'intéressante ...
J'APPRÉCIE MOINS
... mais qui dicte un peu trop nos choix, surtout en début de partie
Difficile d'établir une stratégie long terme avec un plateau évoluant autant entre chaque tour
Un mode 2 joueurs vraiment pas passionnant
EN RÉSUMÉ
First Empires est un bon petit jeu de conquête familial proposant des parties courtes et dynamiques, pour un titre porté par une production 5 étoiles. Si vous n'avez rien contre le chaos et le hasard des dés, il est fait pour vous !

Le jeu de société en détail

Complexité
1 étoile(s)
Familial ou occasionnel
De la micro-gestion de civilisation saupoudrée d'une grosse part de hasard et de conquête de territoire ... First Empires est un jeu résolument familial qui peut rameuter du monde à table grâce à ses règles rapides à enseigner et son format réduit.
Interactivité
3 étoile(s)
Agression / communication forte
Si les combats ne permettent pas de gagner des points en tant que tels, par contre récupérer une ville adverse si. Assez pour pour vous empêcher de jouer seul dans votre coin.
Thématisation
3 étoile(s)
Élevée
Qu'est ce que ne serait pas un jeu de civilisation sans carte du monde à conquérir ? Le design global très coloré et "funky" me laissait plutôt pantois au départ, mais maintenant que j'ai davantage saisi la cible, cela colle quand même bien à l'ensemble.
Originalité
2 étoile(s)
Quelques subtilités intéressantes
La mécanique générale (avec des dés qui ne servent quasiment qu'à évoluer) est assez originale pour apporter des sensations nouvelles au genre.
Mise en place
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Très rapide, une à deux minutes de préparation.
Prise en main
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile vide
Des règles basiques, simple à prendre en main.
Rangement
étoile pleineétoile pleineétoile pleineétoile pleine
Thermoformage au millimètre, du rangement qualité premium. La classe !
Rejouabilité
étoile pleineétoile pleineétoile videétoile vide
Un jeu rejouable, si sortie avec parcimonie et en variant la tablée et le nombre.
La tablée idéale selon moi : First Empires est un jeu qui prône le fun par le chaos. Et de ce fait on en profite quand même mieux à 4 ou 5, en famille ou entre potes qui ne cherchent pas un jeu trop long pour débuter / finir une soirée !

Commentaires

Votre soutien est important !

Si mon contenu vous plaît et que vous souhaitez soutenir mon implication, n'hésitez pas à partager le site sur les réseaux sociaux et à passer par les liens d'affiliation présents sur ces pages.


Tout achat réalisé par un lien partenaire me permet de toucher une petite commission sur la vente, totalement transparente pour vous, mais très importante pour moi, car elle permet de couvrir un tout petit peu les frais d'hébergement du site et les nombreux achats de jeux réalisés pour les chroniques.


Un soutien fort appréciable dont je ne vous remercierai jamais assez ! :)

acheter sur Philibert acheter sur Playin acheter sur Amazon
À propos    Politique de confidentialité    Conditions d'utilisation